Master Études slaves: regard vers l'Est


L'Université Bordeaux Montaigne propose, aux étudiants titulaires d'une licence LLCER russe ou d'une autre licence (accès sur dossier, la connaissance du russe est exigée) un Master orienté à la fois vers la recherche et le monde professionnel et dont le domaine d'étude englobe la Russie et les pays de l'Europe orientale et post-soviétique.


Objectifs de la formation 

Le master LLCER parcours Études slaves de l’université Bordeaux Montaigne s’adresse à ceux qui souhaitent valoriser la maîtrise d’une langue « rare » comme le russe, voire celle d’une 2e langue slave. Il vise à initier les étudiants à la recherche sur les langues, cultures et sociétés des pays slaves, à les préparer à une activité professionnelle en lien avec la Russie, l’Europe de l’Est ou l’espace post-soviétique. Les spécialistes ainsi formés seront des chercheurs, enseignants, traducteurs, acteurs du monde économique et culturel ayant le russe et le français comme langues de travail. La formation comprend des enseignements théoriques et méthodologiques qui reposent sur une activité de recherche et des enseignements appliqués intégrant une expérience en milieu professionnel. 


Le métro de Moscou

Organisation de la formation

Le master Études slaves s'organise en 4 semestres de 30 ECTS chacun, avec une spécialisation progressive des enseignements en fonction du domaine de recherche et/ou d'activité professionnelle choisi.

Master 1


  • Un tronc commun disciplinaire inclut les matières constituant l'ossature de la formation (histoire des idées et de la vie culturelle en Russie, histoire du spectacle, littérature russe et slave). 
  • Des enseignements optionnels (linguistique, littérature, arts, civilisation russe contemporaine) sont proposés en lien avec le futur sujet de recherche. 
  • Des enseignements transversaux (langue de la recherche, méthodologie du mémoire, documentation, insertion professionnelle, technologies de l'information et de la communication) offrent des outils d'accompagnement.

Master 2

Les enseignements comprennent:

  • des séminaires de recherche en études slaves (obligatoires), 
  • des ateliers pratiques de traduction et de traduction audiovisuelle (obligatoires), 
  • modules optionnelsModule "Recherche" (séminaires dans d'autres disciplines), Module "Édition/traduction" (cours spécialisés sur l'histoire et la théorie de la traduction, le marché du livre, la stylistique française, un atelier d'écriture), Module "E-learning" (formation à l'enseignement des langues - russe, FLE, autre langue slave) sur plateforme.

Le mémoire

Entrepris sous la direction d’un enseignant-chercheur, le mémoire de recherche, long de 100 pages environ, vise à développer une réflexion autonome sur un sujet inédit dans un des domaines des études slaves. Il pourra s’agir d’une recherche appliquée à un domaine professionnel.

Le stage 

Sans avoir un caractère obligatoire, les stages en lien avec la formation sont vivement encouragés. Il pourra prendre la forme 


Saint-Pétersbourg, "fenêtre sur l'Europe"


Insertion professionnelle

La recherche est considérée comme une activité professionnalisante exigeant la mise en œuvre de méthodes et d’outils spécifiques : technologies documentaires, règles de la démarche scientifique, codes typographiques et rédactionnels, etc.
Les étudiants sont initiés aux règles de la traduction et de l’édition scientifique des textes, de la traduction audiovisuelle, qu’ils pratiquent dans le cadre d’ateliers sous la responsabilité d’enseignants-chercheurs et de professionnels.
En M2, des enseignements complémentaires renforcent la professionnalisation et facilitent l’insertion professionnelle hors des études doctorales : traductologie (enseignements théoriques et pratiques en commun avec le Master professionnel Édition/traduction) ou e-learning (enseignements théoriques et pratiques en commun avec le master de Français langue étrangère).
Les étudiants sont également associés à l’organisation de manifestations scientifiques. Des missions de traduction leur sont proposées dans le cadre de programmes éditoriaux ou de projets pédagogiques.
La formation prévoit aussi la participation de professionnels pour la traduction, la découverte des milieux culturels et l’enseignement sur plateforme. Un partenariat avec l’ECLA Aquitaine (http://ecla.aquitaine.fr/) est prévu pour la partie « traduction ». 

Débouchés

Les débouchés naturels de la formation se situent dans la recherche sur le monde slave – mais aussi dans les domaines suivants:
- traduction littéraire et/ou audiovisuelle
- métiers de l’édition
- enseignement des langues (notamment dans le domaine très porteur des cours sur plateforme)
- métiers des bibliothèques, de la documentation (avec complément de formation)
- tourisme, communication institutionnelle…

Poursuite d'études

La poursuite d’études est possible en doctorat, préparation à l’agrégation de russe, autres masters (MEEF, communication, ingénierie culturelle, tourisme…).

Ouverture internationale

Les étudiants ont la possibilité d’effectuer un séjour linguistique et de recherche dans une des universités partenaires en Russie (Moscou, Saint-Pétersbourg, Krasnodar), Ukraine (ville russophone de Kharkov), Lettonie (Riga), Pologne (Wroclaw, Szczecin). 


Le colloque de l'EA CLARE-MSHA sur Marius Petipa 
au Grand-Théâtre de Bordeaux, octobre 2015

Adossement à la recherche 

L’orientation vers les métiers de la recherche s’appuie sur les activités scientifiques des unités de recherche de l’établissement qui ont développé des programmes axés sur le monde slave ou l’espace post-soviétique. 
  • Au sein de l’EA 4593 CLARE (http://clare.u-bordeaux3.fr/), le Centre d’études slaves oriente ses recherches vers la littérature et les arts des pays de langues slaves, ainsi que sur l’histoire culturelle, les notions de transfert culturel et d’intermédialité: http://clare.u-bordeaux3.fr/l-equipe-clare/centres/etudes-slaves
  • Au sein de l’EA 2958 CEHMC, on mène une réflexion sur l’histoire des sciences humaines en Russie et en Europe, sur l’histoire des idées, des politiques et des systèmes d'enseignement dans les pays post-soviétiques, sur les relations extérieures de la Russie.