mardi 28 février 2012

Les élections présidentielles russes


Voir le dossier d'Arte TV:

Dossier du CERI a consulter en ligne: http://www.ceri-sciencespo.com/cerifr/kiosque.php

A l'Est, du nouveau. Les élections 2011-2012 en Russie à l'heure du «printemps russe» sous la direction d'Anne de Tinguy

Urgent: Bourses d´études du Gouvernement de la République tchèque pour l´année universitaire 2012/2013



Le Gouvernement de la République tchèque propose des bourses d’études aux étudiants français pour des séjours dans une université d’été en juillet et août. La date limite de dépôt des dossiers de candidature est fixée au 29 février 2012.


Les conditions sont les suivantes :
A) Bourses d’études destinées aux  diplômés et étudiants de toutes spécialités
Ces bourses d’études sont destinées aux diplômés et étudiants de nationalité française du deuxième cycle (licence, master) de l’enseignement supérieur de toutes spécialités afin d’effectuer un séjour dans les établissements publics de l’enseignement supérieur tchèque.
Le contact avec l’établissement d’accueil avant le dépôt de candidature est exigé, une réponse par courriel souhaitable. Nous recommandons aux candidats de signaler lors du contact avec l’université choisie qu´ils sont demandeurs de bourse dans le cadre du traité international.
Les séjours d´études sont d´une durée maximum de 10 mois ; les renouvellements sont possibles, mais exceptionnels. Pour l‘année universitaire 2012/2013 135 mois de bourse sont proposés.
Pour la catégorie A, il est exigé :
  • Formulaire dûment rempli (la version éléctronique à télécharger -http://www.msmt.cz/international-cooperation-1/scholarships-for-the-academic-year-2012-2013 )
  • C.V.
  • Liste des publications (si disponible).
  • Deux lettres de recommandation des professeurs d'université ou de l'employeur.
  • Photocopie du diplôme de fin d'études (si disponible).
  • Liste des examens ou des partiels obtenus.
  • Tous ces documents doivent être en langue française ou tchèque.
Les étudiants en art doivent joindre à leur dossier une démonstration du travail artistique effectué, par exemple des photographies, un enregistrement audio/vidéo de leur spectacle musical, etc.
B) Bourses d´études linguistiques
Ces bourses d´études sont destinées aux étudiants de nationalité française non-débutants en langue tchèque afin d’effectuer un séjour dans l’une des universités dété de Prague, Brno, Olomouc, Plzeň et Poděbrady. Les séjours durent généralement 4 semaines. Pour les étudiants français on propose 40 bourses, dont 9 à  Prague, 9 à Brno, 11 à Olomouc, 6 à Poděbrady et 5 à Plzeň.

Pour la catégorie B, il est exigé:
La bourse comprend l'hébergement et la restauration lors de l´université d'été ainsi que les déplacements prévus dans le cadre du programme de l'université.
Il existe encore la possibilité d’effectuer les séjours dans les universités d'été comme étudiant payant. Dans ce cas, les étudiants contactent directement les organisateurs des universités d'été.

Demande de cours de russe sur Libourne


Les personnes intéressées peuvent s'adresser à l'adresse suivante:
djoudjouvodka@hotmail.fr

France Culture en direct de Moscou




Vendredi 2 mars, quelques heures avant l'élection présidentielle, France Culture consacre une journée de son antenne à la Russie, avec des journaux et des émissions en direct de Moscou

Voir le programme et la liste des émissions sur le site de france culture, lien:



Appel à contributions de la "Revue d’études comparatives Est-Ouest"



La Revue d’études comparatives Est-Ouest (RECEO), revue pluridisciplinaire consacrée à l’analyse des transformations politiques, juridiques, économiques et sociales dans l’Europe élargie et dans les pays anciennement soviétiques, est une revue à comité de lecture reconnue au niveau national et international. 
Créée en 1970 par le CNRS, elle contribue depuis de nombreuses années à l’analyse des pays d’Europe centrale, orientale et de l’espace russe et slave. Par la qualité de ses publications, elle participe à la construction d’un espace européen de la recherche en sciences sociales au sens large (économie, sociologie, politique, histoire, etc.). Revue à facteur d’impact, la qualité de ses publications est reconnue dans plusieurs domaines comme en témoigne son classement par le CNRS dans trois sections (Espaces, territoires et sociétés ; Politique, pouvoir et organisation ; Économie et gestion). La revue figure au classement établi par The European Reference Index for the Humanities (ERIH). 

La Revue d’études comparatives Est-Ouest accueille avec intérêt toutes les propositions d’articles ou de dossiers thématiques. Celles-ci peuvent désormais être soumises directement en ligne sur le site de la revue: http://www.editorialmanager.com/receo/

Pour plus d’informations sur la Revue et la soumission d’articles, vous pouvez aussi contacter directement la secrétaire de rédaction, Stéphanie Cirac

Rédacteur en chef : Marie-Claude Maurel

Secrétaire de la rédaction : Stéphanie Cirac
Comité de rédaction Anne BAZIN, Fabienne BOUDIER, Bernard CHAVANCE, Dorota DAKOWSKA, Françoise DAUCÉ, Marc ÉLIE, Anne GAZIER, Paul GRADVOHL, Daniel LABARONNE, Mathilde MAUREL, Françoise MAYER, Bénédicte MICHALON, Georges MINK, Mirjana MOROKVASIC, Mihaela NEDELCU, Laure NEUMAYER, Kathy ROUSSELET, Julien THOREZ, Carole SIGMAN

Poste de professeur de russe au lycée français de Moscou



Le poste de professeur de russe résident au Lycée Français de Moscou sera vacant à partir de la rentrée de septembre 2012. Les candidatures sont à envoyer avant le 10 mars 2012 à l'adresse lfm@lfm.ru (secrétariat de la direction) ou bien à pra@lfm.ru (proviseur adjoint). Il s'agit d'un poste d'agrégé ou de certifié de russe. La rémunération de base est la même qu'en France, s'y ajoute une indemnité de résidence. L'enseignant recruté devra, outre sa charge d'enseignement, assurer la coordination de l'équipe pédagogique de russe.

vendredi 24 février 2012

2 films russes à l'Utopia



Du 22/02/12 au 19/03/12
Portrait au crépuscule
Anguelina NIKONOVA 
Russie 2011 1h45mn VOSTF 

avec Olga Dykhovitchnaya, Serguei Borissov, Roman Merinov, Anna Ageeva... 
Scenario d'Olga Dykhovitchnaia et Anguelina Nikonova. 
Grands prix dans de nombreux festivals : Varsovie, Gottbus, Tessalonique, Eshorf, Reyjavick, Honfleur, Les Arcs….

Voir la bande-annonce du film:
http://www.cinemas-utopia.org/bordeaux/index.php?id=1611&mode=film

Horaires:
Du 22 au 29/02 : http://www.cinemas-utopia.org/admin/grilles/bordeaux/2012-02-28.pdf
Du 29 au 06/03 : http://www.cinemas-utopia.org/admin/grilles/bordeaux/2012-03-06.pdf
Du 7/03 au 13/03 : http://www.cinemas-utopia.org/admin/grilles/bordeaux/2012-03-13.pdf




Du 07/03/12 au 10/04/12
Elena
Andreï ZVIAGUINTSEV 
Russie 2011 1h49mn VOSTF 

avec Nadejda Markina, Andrei Smirnov, Elena Liadova, Alexeï Rozine... Scénario d'Oleg Neguine et Andreï Zviaguintsev. 
Prix spécial du jury Un Certain Regard, Festival de Cannes 2011.

Voir la bande-annonce du film:
http://www.cinemas-utopia.org/bordeaux/index.php?id=1601&mode=film

Horaires:
Du 7/03 au 13/03 : http://www.cinemas-utopia.org/admin/grilles/bordeaux/2012-03-13.pdf
Du 14/03 au 20/03 : http://www.cinemas-utopia.org/admin/grilles/bordeaux/2012-03-20.pdf
 Du 21/03 au 27/03 : http://www.cinemas-utopia.org/admin/grilles/bordeaux/2012-03-27.pdf

Cinéma Utopia
Place Camille Jullian
33000 Bordeaux 
Tél.: 05 56 52 00


jeudi 23 février 2012

Conférence internationale Pologne - Russie Art et histoire



Institut Polonais des recherches sur l’art mondial 
Union des architectes polonais 
Département de l’Histoire de l’art moderne 
à l’Université de Mikolaj Kopernik de Torun 

vous invitent à prendre part à la conférence 

POLOGNE – RUSSIE 

ART ET HISTOIRE 

Date limite: 31 mars 2012

La conférence se tiendra à Varsovie, 12-14 septembre 2012 au siège de l’Union des architectes polonais, rue Foksal 2, Varsovie. 

La conférence se propose d’embrasser un large éventail de sujets, allant du Moyen-Âge au XXIe siècle, et est ouverte à l’approche comparative. Elle réunira des chercheurs polonais et russes, mais aussi des spécialistes d’autres pays ; la participation des jeunes chercheurs est particulièrement encouragée. 

Des sections suivantes sont prévues : 
- art Moyenâgeux entre Rome et Byzance 
- la renaissance et le baroque. Culture artistique de la noblesse (dvorianstvo et szlachta) et de la cour ; 
- le néoclassicisme et le romantisme 
- le symbolisme et l’avant-garde dans les années 1890-1930 
- l’art dans l’émigration 
- le réalisme socialiste et l’art sous la dictature communiste 
- l’art après 1990 
- l’art polonais et russe dans le contexte mondial 
- le patrimoine artistique et sa sauvegarde. 

Les travaux de la conférence se dérouleront en deux sessions parallèles, avec un débat commun à la fin. 

La langue de conférence : polonais et russe. 

Durée de l’intervention : 20 minutes. 

Les intervenants sont priés de préparer leurs textes dans les deux langues. 

Les organisateurs couvrent les frais de séjour et d’hôtel. 

Les frais de transports sont à la charge des participants. 

Les candidatures doivent êtres déposées avant le 31 mars 2012 à l’adresse : conference200@wp.pl 
avec des renseignements suivants : 

Nom, prénom (patronyme)
Grade et titre scientifiques 
Lieu de travail, adresse 
Adresse postale 
Téléphone, e-mail 

Titre de l’intervention 
Abstract de max. 1 000 signes. 

Date d’arrivée à Varsovie (pour la réservation de la chambre d’hôtel)

mercredi 22 février 2012

Postes d’assistants et de lectorat en Russie pour l’année universitaire 2012/2013



Date limite: 31 mars 2012


L'association loi 1901 Slaventures (association à but non lucratif régie par la loi de 1901, enregistrée le 4 mai 1995 en Préfecture de Meurthe-et-Moselle sous le n° 011711) a pour but d'organiser tout type d'échanges entre la France et l'Europe de l'Est, notamment la Russie, et en général de développer toutes activités culturelles, touristiques, pédagogiques et économiques dans le cadre de ses relations avec les pays d'Europe de l'Est.

Chaque année, elle propose des postes d'assistanat et de lectorat en Russie. Il s'agit pour des francophones d'enseigner le français dans des écoles ou universités russes.

Pour l'année universitaire 2012-2013, voici la liste des postes vacants:
  • Astrakhan (sud, mer Caspienne)
  • Barnaoul (Sibérie, monts Altaï)
  • Belgorod (sud-ouest, frontière Ukraine)
  • Kemerovo (Sibérie)
  • Kolomna (région de Moscou)
  • Kostroma (région de Moscou)
  • Maïkop (sud, république autonome des Adyguès)
  • Novokuznets (Sibérie)
  • Orenbourg (Oural, frontière Europe/Asie)
  • Perm (Oural)
  • Piatigorsk (sud, Caucase)
  • Tchéliabinsk (Oural)

Téléchargez la liste et le profil des postes au format .pdf:

Pour en savoir plus:

Contacter l'association: 
Slaventures, 6 bis rue Sainte Anne à Nancy
Téléphone : +33 (0)3.83.32.35.38
fax : +33 (0)3.83.37.49.19


Lire les témoignages:
http://www.slaventures.net/temoignage-stage-lectorat.php#lectorats

lundi 20 février 2012

Réunion de l'Association slave


Jeudi 23 février
19h - 21h
Athénée Père Joseph Wresinski

Place Saint Christoly 33000 Bordeaux



Réunion de l'Association slave (association des étudiants en études slaves de l'université Michel-de-Montaigne Bordeaux 3).

Venez nombreux!

Colloque en ligne



Retrouvez en ligne le Colloque consacré aux 20 ans de la Russie post-soviétique (organisé le 17 janvier 2012 par la Fondation Singer-Polignac). 

Chaque vidéo correspond à un intervenant.

Appel à communications: Le conte : d’un art à l’autre. Adaptations et devenir des contes populaires en Europe centrale et orientale (XIXe-XXe siècles)



Colloque international et pluridisciplinaire.

Jeudi 15 et vendredi 16 novembre 2012 
Université Stendhal-Grenoble 3

Date limite: 5 mars 2012

http://w3.u-grenoble3.fr/ilcea/ceraac/spip.php?rubrique3

Si le XIXème siècle a vu naître et se multiplier les grandes collectes de contes européens, dans le sillage des Contes pour les enfants et la maison des frères Grimm, dont la première édition (décembre 1812), fête cette année son bicentenaire, les adaptations et transpositions de ces récits populaires dans d’autres genres ne se sont pas fait attendre très longtemps. Dès les années 1830, Pouchkine reprenait non seulement le motif central, mais aussi toute la trame narrative du « Conte du pêcheur et de sa femme » dans son « Conte du pêcheur et du petit poisson », passant ainsi du registre populaire à celui de la « haute littérature ».

Avant le recueil des frères Grimm, la popularité des contes de Perrault à travers toute l’Europe avait déjà donné lieu à une première série d’adaptations, notamment par les romantiques allemands : citons, entre autres, le « Chat Botté » (1797) et « Vie et mort du Petit chaperon rouge » («Tragödie vom Leben und Tod des kleinen Rothkäppchens», 1800) de Ludwig Tieck, ou encore le poème «Le petit chaperon rouge et le loup» («Rotkäppchen und der Wolf») de Mörike, écrit en 1830 et publié de manière posthume.

Par son caractère ouvert, son omniprésence dans l’imaginaire et par l’universalité de ses structures et de ses thèmes, le conte se prête à de nombreuses adaptations, dans des domaines dépassant très largement le champ littéraire : du cinéma à la publicité en passant, entre autres, par la littérature enfantine, la psychanalyse ou encore la caricature.

Ce colloque se propose trois objectifs majeurs :
  • Il s’agit tout d’abord d’établir un panorama des adaptations des contes dits populaires dans différents genres, mais aussi dans différents médias, afin de témoigner de la richesse et de la variété de ces formes : transpositions littéraires, bien sûr, notamment en littérature de jeunesse, mais aussi adaptations théâtrales, picturales et iconographiques (illustrations et peinture, mais aussi caricature ou publicité), cinématographiques (films et dessins animés), musicales, sans négliger des genres très contemporains que sont les jeux vidéo, les bandes dessinées ou les mangas…
  • Ce recensement des formes devrait également permettre de dresser un bilan quant au devenir des contes lors de leur passage d’un genre à l’autre, d’un support voire d’un média à l’autre. De quelles manières ces transpositions influent-elles sur le genre du conte traditionnel et son esthétique ? Quels sont leurs apports, leurs messages éventuels ? Que nous apprennent-elles sur les conditions de leur genèse ?
  • Enfin, le discours des spécialistes de ces différents champs disciplinaires sera très utilement complété par le regard de psychologues, de sociologues ou d’écrivains, qui apporteront un éclairage intéressant sur la mobilisation récurrente, dans différents médias, de personnages et de motifs, voire de structures propres au conte.

Les communications traiteront en priorité des adaptations de contes issus de l’aire européenne au sens large, les approches comparatistes sont les bienvenues. Les participants sont priés de livrer au plus tard deux semaines après le colloque le fichier électronique (word ou compatible word) ainsi qu’une version imprimée de leur communication, conformes aux normes typographiques qui leur auront été indiquées. Les textes seront publiés en ligne dans ILCEA.

Langues de travail : français, allemand, anglais.

Comité scientifique : Nicole Belmont (anthropologue européaniste, directrice d’études à l’EHESS), Jacques Berlioz (Directeur de recherches au CNRS), Claude Lecouteux (professeur émérite à l’université Paris IV-Sorbonne), Philippe Walter (professeur à l’université Stendhal-Grenoble 3, directeur du Centre de Recherche sur l’Imaginaire).

Comité d’organisation : Marc Béghin, François Genton, Herta-Luise Ott, Natacha Rimasson-Fertin, Laure Thibonnier-Limpek, Anne-Marie Monluçon.

Les propositions de communications (500 mots maximum), accompagnées d’une brève notice bio-bibliographique, sont à adresser pour le 5 mars 2012 à l’adresse suivante :

Appel à communications: Journée d'études le 29 mai 2012 à l’Université Stendhal Grenoble 3




ILCEA (Institut des langues et des cultures d’Europe et d’Amérique)/
CESC  (Centre d’Etudes Slaves Contemporaines)

La littérature de jeunesse et ses migrations en Russie et en Europe


Date limite: 25 mars 2012

Cette journée d’étude sera consacrée à un domaine de la littérature russe encore peu étudié en France : la littérature de jeunesse. Envisagée indépendamment de l’âge du lecteur, et en tant que phénomène littéraire, la littérature de jeunesse permettra d’explorer les migrations  entre ses domaines italien, allemand, français et russe au sein d’un espace ethno-culturel européen englobant la Russie, et ce du XIXe siècle à nos jours. En effet, les lectures des enfants se composant auparavant essentiellement de littérature religieuse et de traductions d’œuvres occidentales, on ne peut pas réellement parler de littérature de jeunesse russe avant le XIXe siècle. Comme en littérature générale, c’est alors Pouchkine qui, avec ses contes, fait figure de père de la littérature enfantine russe. Initialement destinés aux adultes, ces contes renvoient à ceux des frères Grimm, et présentent la littérature de jeunesse russe comme résultat d’une migration du conte du registre populaire à la haute littérature. Ce qu’on appelle en Russie l’« art oral populaire » ne cessera de nourrir la littérature de jeunesse par la suite : de Lev Tolstoï à Sergueï Sedov en passant par Remizov et Platonov, de nombreux auteurs ont livré leurs propres contes ou adaptations de contes traditionnels. Le personnage de Baba-Yaga donne un exemple de migration de la culture russe vers les cultures occidentales : on la retrouve dans les comics Hellboy, dans le film d’animation Bartok le magnifique, dans des jeux vidéo, plusieurs albums de jeunesse en France (notamment Baba Yaga de Nadiejda Teffi, traduite par Françoise Morvan et publiée aux éditions Memo avec les illustrations originales de Nathalie Parain). Roule-Galette est devenu un des contes les plus lus en cycle 1 et rappelle le rôle joué par les éditions du Père Castor et ses illustrateurs, pour beaucoup Russes émigrés après 1917, dans la migration de ces personnages en France.
L’époque soviétique n’est pas en reste en matière de migrations. On peut, bien évidemment, se poser la question du devenir de la littérature de jeunesse russe dans l’émigration, et des éléments de réponse seront fournis par les nombreuses revues pour enfants publiées par les écrivains émigrés, notamment en France et à Berlin, telles La baguette verte (Зелёная палочка, Paris, 1920), où furent publiés Sacha Tcherny et Alexeï Tolstoï (L’enfance de Nikita [Детство Никиты]). Ce dernier publia également, avec Nina Petrovskaïa, une traduction « revue et remaniée » du Pinocchio de Collodi. Cette première migration de la culture italienne vers la culture de l’émigration russe se double d’une seconde, de la culture de l’émigration vers la culture soviétique cette fois, lorsque Tolstoï fait paraître sa Petite clé d’or, ou les aventures de Bouratino (Золотой ключик, или приключения Буратино, 1936). La petite marionnette italienne devient un des héros préférés des Soviétiques, comme bien d’autres dont les origines étrangères ne sont parfois qu’à peine soupçonnées : le Neznaïka (Незнайка, ou Saispas) de Nikolaï Nosov remonte à l’écrivain et dessinateur canadien Palmer Cox, le docteur Aïbolit (доктор Айболит, ou docteur Aïebobo) de Tchoukovski renvoie en partie au docteur Doolittle, Cipollino, le personnage de Gianni Rodari, faisait partie du « Club des bonshommes amusants » («Клуб весёлых человечков») au même titre que Bouratino, Neznaïka ou Petrouchka, le Winnie the Pooh russifié de Boris Zahoder (Винни-пух), Carlson qui vit sur le toit d’Astrid Lindgren, dont les aventures sont traduites et portées à l’écran, Nils Hölgerson qu’on retrouve dans le dessin animé Le petit garçon enchanté (Заколдованный мальчик, 1955)… On peut également citer l’adaptation de chefs d’œuvres occidentaux à l’esprit soviétique, tel le Magicien d’Oz repris par Volkov dans Le magicien de la ville d’émeraude (Волшебник изумрудного города, 1939) et sa suite.
Et ces personnages sont loin d’avoir disparu en même temps que l’URSS. De nouvelles traductions de Winnie the Pooh ont été proposées au début des années 90, Bouratino revient dans deux comédies musicales télévisées en 2009. En 2004, le dessin animé Neznaïka et Barrabass (Незнайка и Баррабасс) réunit le petit personnage de Nosov et l’équivalent russe de Mangefeu. Prochainement sortira sur les écrans russes une comédie intitulée Тот ещё Карлосон transportant Carlson dans la Russie contemporaine. Le personnage le plus propice aux migrations en tout genre est probablement Tchebourachka, pourtant pur produit soviétique : inventé par Edvard Ouspenski en 1969, il est repris en 2009-2010 dans une série de films d’animation japonais, et s’allie avec Terminator pour donner naissance à Tchebourator, avec Che Guevara pour former Che Bourachka. Parmi les emprunts à la littérature de jeunesse occidentale contemporaine, on citera l’adaptation de Harry Potter par Dmitri Emets, Tania Grotter, où le personnage principal est féminisé.
Les participants à la journée d’étude sont donc invités à analyser des migrations de cet ordre entre les littératures de jeunesse d’un espace européen incluant la Russie, du XIXe siècle à nos jours. Les propositions de communication (300 mots environ et une brève présentation de votre statut universitaire) sont à envoyer à Laure.Thibonnier@u-grenoble3.fr avant le 25 mars. Une version détaillée de cet appel est consultable en ligne sur le site du CESC : http://w3.u-grenoble3.fr/ilcea/cesc/spip.php?rubrique5. Faisant suite à la table ronde organisée par l’ILCEA/CESC le 16 décembre 2010, cette journée d’études sera suivie d’un second volet organisé à Clermont-Ferrand par le CELIS.

vendredi 17 février 2012

Table ronde: La littérature serbe à l'ère d'Internet


Rejoignez-nous le 22 février 2012 
à 17h30 
à la Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine
pour une table ronde discussion autour de la littérature serbe


Née de la nécessité mais conçue avec soin et compétence, Serbica est l’œuvre collective d’un groupe d’enthousiastes – traducteurs et chercheurs travaillant en France ou à l’étranger – qui ont entrepris un travail entièrement bénévole pour mettre leur savoir au profit d’un projet commun. 

Tout en tirant profit des possibilités technologiques offertes par « l’ère de l’internet », le projet Serbica est conçu comme une base de données qui ambitionne, à l’avenir, d’atteindre l’ampleur d’une encyclopédie spécialisée. Destiné à un public divers – étudiants, enseignants, chercheurs, éditeurs, critiques littéraires… mais aussi à tous les esprits curieux, passionnés par la lecture et la découverte – ce projet vise plusieurs objectifs dont, surtout, celui d’offrir une source, solide et fiable, d’informations diverses sur la littérature serbe. Ainsi, on y trouvera entre autres : 

· Une chronologie des événements littéraires qui ont façonné la littérature serbe depuis sa naissance ; 

· Une bibliographie exhaustive englobant des livres serbes traduits en français ainsi que des études et des articles sur la littérature serbe publiés en France ; 

· Un dictionnaire des écrivains majeurs serbes ; 

· Un lexique des œuvres principales serbes ; 

· Une bibliothèque contenant des centaines de textes littéraires (extraits ou œuvres intégrales) traduits en français ; 

· Un important corpus de textes critiques référentiels rédigés en français ou traduits du serbe ;

· Une revue en ligne…

Serbica n’est, pour l’instant, qu’un édifice virtuel dont ne s’aperçoivent que les fondations et quelques pierres angulaires… Mais dans un avenir proche déjà, Serbica sera pleinement à même de relever le défi, de mettre en valeur le potentiel intellectuel de ses collaborateurs et de rendre la littérature serbe plus accessible à tous ceux qui souhaitent approfondir leurs connaissances dans ce domaine. 

Pour en savoir plus, voir : www.serbica.fr

jeudi 16 février 2012

18 écrivains russes au Salon du livre de Paris




Après Buenos Aires en 2011, Moscou est la deuxième « ville littéraire » invitée à la manifestation de la porte de Versailles.

Le Salon du livre de Paris a rendu publique la liste des 18 auteurs – 14 hommes et 4 femmes – venus de Russie qui seront présents du 16 au 19 mars à la porte de Versailles, où Moscou sera la deuxième « ville littéraire » invitée après Buenos Aires en 2011.

La délégation comprend aussi bien des écrivains s'inscrivant dans la grande tradition du roman russe que des auteurs de best-sellers dans leur pays ou à l’international et des figures de proue de la nouvelle littérature russe. Romanciers, poètes, auteurs jeunesse, critiques, ils représentent les multiples facettes de la littérature russe.

Cette manifestation est organisée dans le cadre de la saison France-Russie 2012, langues et littératures, mise en œuvre pour la France par l’Institut français.

Les 18 auteurs invités :
  • Boris Akounine
  • Iouri Bouïda
  • Dmitri Bykov
  • Mikhaïl Chichkine
  • Léonid Guirchovitch
  • Andreï Guelassimov
  • Mikhaïl Iasnov
  • Ilya Kotcherguine
  • Sergueï Makhotine
  • Iouri Mamleev
  • Mikhaïl Mokienko
  • Maxime Ossipov
  • Zakhar Prilepine

mardi 14 février 2012

La librairie du Globe cherche 2 stagiaires



La librairie du Globe recherche deux étudiants russisants qui seraient intéressés par un stage de 3 mois à temps plein la période allant de la mi-février à la mi-mai (3 mois). 

L'un des stages consiste principalement à un travail dans la librairie elle-même (tâches très diverses) et lors de la préparation et pendant le Salon du Livre de Paris (disponibilité totale du 10 au 23 mars 2012 indispensable). 

Le second est destiné à un étudiant ayant une connaissance du graphisme et/ou du web afin de réaliser sur divers support des albums photos et video des rencontres au Globe ses dernières années. 

Les stages sont rémunérés environ 417 euros/mois. Le stage s'effectue dans le cadre d'une convention entre le stagiaire (Master I ou Licence), la librairie et un établissement universitaire ou de formation. Une bonne connaissance du russe et requise. 

Librairie du Globe
67 Boulevard Beaumarchais 75003 Paris
01 42 77 36 36
Contact: 
François DEWEER 

fransuz@fransuz.com

lundi 13 février 2012

Exposition Czesław MIŁOSZ (1911-2004)




La Section d'Études Slaves de l’Université Michel de Montaigne Bordeaux3 organise une exposition consacrée au poète et écrivain polonais, Czesław MIŁOSZ (1911-2004), prix Nobel de littérature en 1980.

L’exposition se tiendra du 13 au 17 février 2012, dans le Hall du Bâtiment Administratif.

dimanche 12 février 2012

Appel à contribution: Les Français dans la vie intellectuelle et scientifique russe et soviétique au XXe siècle


Colloque international interdisciplinaire Moscou, 
10-11-12 septembre 2012 

Date limite: le 15 mai 2012


Dans le cadre du projet ANR sur les Français dans la vie intellectuelle en Russie, XVIIIe – XXe s. Comité scientifique : V. Afiani (Archives de l’Académie des Sciences), S. Coeuré (Université Paris 7 Diderot), D. Barjot (Centre Roland Mousnier, Université Paris-Sorbonne/CNRS), F.-D. Liechtenhan (Centre Roland Mousnier, Université Paris-Sorbonne/CNRS), S. Mironenko (Archives nationales de la Fédération de Russie), M.-P. Rey (Université Paris I, Panthéon-Sorbonne), S. Solomon (Université de Toronto), A. Sorokine (RGASPI), A. Tchoubarian (Institut d’histoire universelle, Académie des Sciences de Russie), L. Zakharova (EHESS)

Organisateurs : S. Coeuré, A. Evstratov (Centre Roland Mousnier, Université Paris-Sorbonne/CNRS), F.-D. Liechtenhan, O. Okouneva (Institut d’histoire universelle, Moscou).

Depuis 2009, le programme franco-russe « Les Français dans la vie intellectuelle et scientifique en Russie » a montré, par une série de colloques et de séminaires, tout l’intérêt d’une enquête approfondie conçue dans une perspective de longue durée, et portant sur la présence française dans l’espace culturel et scientifique russe.

Pour l’époque contemporaine, les profils biographiques, les modalités de voyage et de séjours, les effets en terme de transferts de savoirs, ou, plus largement, d’un renforcement des relations bilatérales ont été étudiés lors de deux colloques internationaux, tenus à Moscou en septembre 2010 et à Paris en septembre 2011.

Cette dernière rencontre ayant été plus spécifiquement consacrée au XIXe siècle, le colloque qui se tiendra à Moscou les 10, 11 et 12 septembre 2012 se propose de compléter le questionnaire et d’approfondir les connaissances pour le XXe siècle. Tout en étant attentifs à la spécificité de chaque séquence chronologique et politique (la période révolutionnaire, les années 1920, la période stalinienne, le Dégel), la longue durée de relations franco-russes pluriséculaires devra rester une perspective forte. 

On appréciera une approche comparée des échanges franco-russes (espace francophone en Russie, présence de savants et intellectuels européens ou américains intervenant dans les mêmes domaines).

La perspective sera résolument centrée sur les apports nouveaux aux parcours biographiques individuels et collectifs, afin d’enrichir la base de données sur « les Français dans la vie intellectuelle en Russie, XVIIIe-XXe s. », dont les notices seront publiées dans un Dictionnaire biographique à l'issue de ce projet.

Trois axes principaux structureront le colloque :

- Axe 1 : la présentation de fonds d’Archives français et russes (institutions de départ et d’accueil dans le domaine culturel ou scientifique, institutions chargées de la diplomatie culturelle et scientifique, surveillance des voyages). Ces présentations devront être centrées autant que possible sur les outils de la recherche biographique et bibliographique (inventaires, fichiers, bases de données, etc.).

- Axe 2 : la présence active des Français en Russie soviétique dans les domaines culturels, techniques et scientifiques. Peut-on établir une typologie de cette présence : études, enseignement, conférences, séjours des ingénieurs et « spécialistes »… ? Peut-on tracer une typologie des médiateurs français avec la Russie, quelle est leur formation, leur compétence linguistique, leur objectif de départ ? Comment se décline la question de la politisation de la présence française en Russie : de l’engagement à la quête de la neutralité politique, mais aussi renseignement scientifique et économique ?

- Axe 3 : la réception de ces séjours et voyages dans la courte et la moyenne durée, tant en France qu’en Russie soviétique : transferts de connaissances ? Pérennité ou rupture des liens et des représentations croisés ? Effets sur les trajectoires biographiques ? Dans le contexte précis de relations franco-soviétiques souvent difficiles, parfois presque interrompues (entre 1937 et 1945), la perspective pourra être élargie à l’influence française « in abstentia » par des lectures, traductions, discussion de résultats scientifiques.

Les propositions de communications sont à adresser aux organisateurs sous forme d’un résumé de vingt lignes environ, avant le 15 mai 2012, à l’adresse suivante : frasciru@yahoo.fr

Les participants dont les communications ont retenu l’attention du comité scientifique seront informés en juin 2012.

Langues de travail : russe, français, anglais. Le voyage et le séjour des participants pourront être pris en charge. La contribution des jeunes chercheurs sera encouragée.

mardi 7 février 2012





Suite à un désistement, la revue en ligne "Regard sur l'Est" (www.regard-est.com) recherche urgemment un auteur pouvant rédiger, en francais ou en russe, une contribution bénévole (10 000 signes) d'ici le 10 mars sur la RUSSIE pour son prochain dossier spécial consacré aux politiques énergétiques/nucléaires des PECO.

INVITATION
à participer au dossier n°60 de Regard sur l’Est:
" Un an après Fukushima: Quelles politiques énergétiques à l’Est "

Date limite: 25 janvier 2012


Depuis l’accident de Fukushima, le 11 mars 2011, la place de l’énergie nucléaire a été remise en cause dans le monde entier. Le renforcement de la sûreté et de la sécurité des installations nucléaires civiles est devenu une priorité d’autant plus indiscutable que les pays dotés de centrales sont soumis aux regards des instances de contrôle internationales et nationales et des autres pays. Au terme d’un apparent paradoxe, la plupart des pays d’Europe centrale et orientale, pourtant fortement traumatisés par l’accident de Tchernobyl (1986), n’évoquent pas une sortie du nucléaire mais semblent, dans leur majorité, maintenir des stratégies énergétiques plutôt favorables à cette filière.

Axes de travail envisagés
Le choix du nucléaire- Les arguments de l’indépendance énergétique et du coût;

- Une expansion du nucléaire ? (projets de nouvelles centrales –Russie, Lituanie, Bélarus, Pologne…-, expansion et prolongation de centrales existantes –Russie, République tchèque, Arménie, Bulgarie…);

- La posture des pays dotés en uranium (République tchèque, Ukraine, Roumanie, Russie…).

Penser l’impensable: sûreté et sécurité nucléaires- Quels risques ? (naturels, terroristes, liés à la conception des centrales, à l’âge des centrales, gestion des déchets…)

- La prévention depuis Fukushima (résultats des stress tests, investissements de prévention des risques…);

- La montée de la peur (discours des lobbies anti-nucléaires et perceptions par les opinions publiques).

Vers une transition énergétique?

- L’ingérable diversité des postures sur le continent européen (pays pro et pays anti-nucléaires, pressions des anti-nucléaires, actions des acteurs –russes, européens, américains, japonais…- du nucléaire);

- Le nucléaire comme faire-valoir de la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre;

- Fukushima, une chance pour les énergies renouvelables? 

Nous vous remercions de bien vouloir nous communiquer
vos propositions de sujet (4-5 lignes) avant le 25 janvier 2012 à :

Ciné-club interculturel à Bordeaux 3



Lundi 13 février 2012
à partir de 18h


Amphi Cirot

Projection du film de 
Serguei Bodrov

Le Prisonnier du Caucase
[Кавказский пленный]

d'après la nouvelle de Lev Tolstoï


Sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes,1996
Nominé aux Oscars et au Golden Globe 

du meilleur film étranger, 1996
Prix Nika du meilleur acteur 

pour Oleg Menchikov et Sergueï Bodrov jr, 
du meilleur réalisateur, meilleur film et meilleur scénario, 1996


Entrée gratuite
Venez nombreux!