mardi 30 août 2011

Vacance de postes à l'université de Tartu (Estonie)


VACANT POSITIONS

The Centre for EU-Russia Studies and the Institute of Government and Politics at the University of Tartu (Estonia) seek to recruit both senior and junior academics with a research profile relevant to EU-Russia relations. Available positions include:
  • Associate Professor in International Political Economy
  • Senior Research Fellow in Political Science
  • Postdoctoral Research Fellow in Political Science

The contracts for all positions are for a period of four years, with a start date in January or February 2012 (negotiable). The deadline for applications is October 1, 2011. For more information, see http://ceurus.ut.ee/news/vacancies-call-for-applications/


VISITING SCHOLAR SCHEME

The Centre for EU-Russia Studies maintains a visiting scholar scheme and welcomes applications from individual researchers based outside of Estonia who wish to visit the University of Tartu for purposes of research, teaching, or institutional collaboration. The application deadline for visits scheduled for spring 2012 is October 15, 2011. For more information, please see http://ceurus.ut.ee/home/fellowships/visiting-scholar-scheme/


POSTDOC FELLOWSHIP OPPORTUNITIES

The University of Tartu (the Faculties and the Centre for EU-Russia Studies) acts as a host institution for post-doctoral fellowships awarded by the Estonian Science Foundation (ERMOS and MOBILITAS). It is also prepared to act as a host institution for Marie Curie fellowships awarded by the European Commission (both the Intra-European Fellowships and the International Incoming Fellowships). Prospective applicants interested in a postdoc position affiliated with the Centre of EU-Russia Studies are encouraged to contact Piret Ehin, Director of the Centre, at piret.ehin@ut.ee.

For more information, please see http://ceurus.ut.ee/home/fellowships/post-doc-fellows/

Appel à contributions: La Guerre froide et le Cinéma

Journée d'études
27 janvier 2012
Université de Paris 8

Date limite: 19 septembre 2011

Une dimension essentielle de la Guerre froide se situait dans le domaine des idées et de la culture. Le cinéma en a été notamment l'un des principaux champs de bataille. Nombreux furent les films hollywoodiens qui présentaient les "idéaux américains", aussi bien au
public des Etats-Unis qu'au reste du monde, tandis que l'Union soviétique se souciait de mettre en valeur les vertus du communisme, plus particulièrement à ses citoyens et aux peuples sous domination russe. Bien que moins étudiés, les cinemas d'autres pays exprimaient également leurs valeurs et leurs positions.

L'important est la manière par laquelle les différents cinemas de la Guerre froide ont reflété les angoisses et les tensions de la période. Susan Sontag a évoqué "l'imaginaire du désastre" et a commencé à explorer les films américains de science fiction des années cinquante et a montré comment ceux-ci exprimaient les inquiétudes générales sur les armements atomiques. D'autres chercheurs ont poursuivi dans cette voie, tout en élargissant leurs investigations à d'autres genres cinématographies ou à d'autres périodes. Mais le champ à couvrir reste vaste.

La journée d'études se propose d'examiner la Guerre froide et le cinéma sous différents aspects et dans différents pays ( de l'Ouest et de l'Est). Toutes les propositions sont les bienvenues, qu'elles abordent un sujet théorique (par exemple: les films de fiction sont-ils susceptibles d'éclairer des évènements historiques?) ou bien qu'elles exposent une étude de cas (cinématographie nationale, personnalité, film, genre).

Le groupe de recherche FRONTS (Frontières et relations internationales des pays anglophones, axe de EA 1569, Transferts critiques et dynamique des savoirs) de l'Université de Paris 8, organise cette journée d'études, le 27 janvier 2012, en collaboration avec la revue CinémAction.

Chaque contribution orale ne doit pas dépasser 20 minutes et la version écrite, en français, doit comporter 20 000 signes (environ 3250 mots), en vue d'une publication ultérieure.
Les propositions (300 à 500 mots) sont à envoyer, d'ici le 19 septembre 2011, à Cyril Buffet (cy.buffet@gmail.com), à Beatrice Heuser (d.b.g.heuser@reading.ac.uk) ou bien à Lori Maguire (lori.maguire@univ-paris8.fr).