samedi 27 novembre 2010

Arts et sociétés Lettre du séminaire 31


Place Sovetskaïa (Tverskaïa), bâtiment du Mossoviet en cours de déplacement. 1939. (Musée Chtchoussev)


Avec le concours de la Fondation de France
Centre d’Histoire de Sciences Po

Notre savoir de la Russie et de l’URSS n’est plus au point : c’est la conclusion infligée par trois chercheuses qui nous offrent un panorama historiographique de la peinture, du cinéma, de l’architecture et de l’urbanisme. Nous sortons avec elles d’une histoire centrée sur le décryptage de messages idéologiques imposés efficacement par l’appareil d’État. Il est question désormais de pratiques artistiques, de commandes, de marché, de vente et de revente, de distribution, de mode d’exposition, de publics, d’œuvres d’art qui échappent au modèle de la rhétorique propagandiste, notamment par soucis de rentabilité économique. Cette question économique pèse ainsi largement sur tout, y compris sur des domaines où l’on avait oublié cette dimension sous prétexte que le capitalisme était officiellement banni.

Consultez les articles en ligne:

Elisabeth Essaïan
L'architecture et l'économie à la période stalinienne : une réalité au-delà des contraintes ?

Cécile Pichon-Bonin
La place de l’économie dans la création picturale soviétique des années 1920-1930

Valérie Pozner
Pour une histoire économique du cinéma soviétique

Postes de PRAG et PRCE dans l'enseignement supérieur


5 postes sont mis au recrutement cette année pour la rentrée 2011.

  • Université d'Angers (0621)
  • Université Bordeaux III (0486)
  • Université Rennes II (0323)
  • Université Toulouse II (0501)
(Voir BOEN n° 42 du 18 novembre 2010
http://www.education.gouv.fr/pid24494/n-42-du-18-novembre-2010.html)

+ Université de Picardie Jules Verne (à Amiens). Attention, ce poste n'a pas été signalé au BO du 18 novembre, mais il est vacant au 1er septembre 2011.

Université de Picardie Jules Verne
UFR de langues et cultures étrangères
Directeur: Wolfgang Sabler
Chemin du Thil
80025 Amiens cedex 1
tel: 03 22 82 73 90 (secrétariat: Anne Gay).

Pour plus de renseignements sur ce dernier poste, contacter: Dominique IVART domivart@orange.fr


jeudi 25 novembre 2010

L'université de Rennes 2 recrute un professeur de russe


Communiqué de Cécile Vaissié,
PR en études russes et soviétiques
Directrice du département de russe de Rennes 2

Le département de russe de Rennes 2 recrute un PRAG (professeur agrégé de russe) ou PRCE (professeur certifié de russe) pour la rentrée 2011.

Cet enseignant aura des cours en licence LLCE de russe et en LANSAD (étudiants non spécialistes). Il sera responsable du CLES.

Il devra s'engager dans l'encadrement pédagogique, dans les tâches administratives du département et dans l'organisation d'événements autour de la culture, de l'histoire et de l'actualité russes. Bref, il devra s'impliquer dans la vie du département et pourra y avoir des activités passionnantes.

Attention: la date limite de dépôt des candidatures est le 4 décembre.

Vous trouverez les informations disponibles sur ce poste sur le site de Rennes 2 (www.uhb.fr www.uhb.fr>), rubrique "recrutement".


mercredi 24 novembre 2010

Appel à communications : "Les Femmes en Russie au tournant du XXIe siècle"


Colloque organisé
par le Centre d'Etudes Slaves Contemporaines (ILCEA/Cesc)
Université Stendhal - Grenoble II
13 Mai 2011

Date limite d'envoi des propositions:
12 décembre 2010

Vingt ans après la disparition de l'Union Soviétique, les aspirations féministes ont repris leur cours en Russie, évoquant une nouvelle émancipation des femmes dans le contexte socio-économique post-soviétique. Y a-t-il eu des changements du rôle de la femme en Russie depuis les années 1990, et si oui, dans quelle mesure ?
On étudiera cette question dans trois domaines.
  1. On se demandera en premier lieu quel est désormais le rôle de la femme au sein de la famille, au regard, d'une part, d’une possible libération des mœurs en Russie depuis vingt ans, d'autre part de la politique nataliste menée par le gouvernement russe dans les années 2000 en raison de la crise démographique. On pourra aborder le problème des violences faites aux femmes et des mesures prises en faveur de la protection de celles-ci.
  2. On posera, en second lieu, la question du rôle des femmes dans la vie économique et notamment dans le processus d'adaptation à l'économie de marché : les femmes ont-elles été plus flexibles et plus inventives que l'ensemble de la population active ? Quel est le rapport des femmes à leur travail aujourd'hui ? Est-il moins secondaire qu'il ne l'était à l'époque soviétique pour beaucoup de femmes ? Dans quelles conditions les femmes font-elle carrière ?
  3. On s'intéressera enfin aux actions politiques spécifiques des femmes, non seulement des femmes exerçant des fonctions dans les institutions politiques, mais aussi des femmes militantes et engagées : le sont-elles plus ou moins que les hommes, et pour quelles causes ? Comment sont perçues leurs actions par l'opinion publique, en Russie et à l'étranger ?
Pour répondre à ces questions on s'appuiera, entre autres, sur la perception du rôle des femmes par la société à travers les représentations des femmes au cinéma, au théâtre, dans la littérature et dans la presse.

Merci d'adresser vos propositions avant le 12 Décembre 2010 à
Isabelle.Despres@u-grenoble3.fr
ou
Marie.Delacroix@u-grenoble3.fr

mardi 23 novembre 2010

Des cartes de vœux originales!



Afin de mettre en valeur et diffuser les œuvres des élèves sélectionnées à l’issue du concours «Mon image de la Russie» http://www.afr-russe.fr/spip.php?article1436 proposé par l’Association Française des Russisants et le Centre de Russie pour la Science et la Culture, l’AFR a édité des cartes doubles à partir des dessins des 29 élèves primés au concours.

Les 12 cartes: 12 euros seulement

Vous trouverez tous les détails (cartes, tarifs, conditions d'envoi...) sur le site de l'AFR: http://www.afr-russe.fr/spip.php?article1831

Colloque international "Catégorisation des langues minoritaires : approche pluridisciplinaire de la terminologie russe"



- 09-10 décembre 2010 -

Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine (MSHA),
salle Jean Borde
Domaine universitaire
10, esplanade des Antilles 33607 PESSAC cedex
Tel: 05 56 84 68 00.


Colloque organisé par:
UMR 5222 Europe européanité européanisation EEE, CNRS - Université Bordeaux 3
EA 506 Centre de recherche et de documentation européennes et internationales
CRDEI, Univ. Bordeaux 4
Université de Russie de l'amitié des peuples (Moscou)

Pour venir à la MSHA:

Consultez l'argumentaire et le programme du colloque:


L'université Michel-de-Montaigne recrute un professeur de russe à compter de la rentrée 2011

La campagne de recrutement des enseignants du second degré est ouverte du 18 novembre au 4 décembre 2011.

Uu poste de PRAG (professeur agrégé) ou PRCE (professeur certifié) de russe est vacant à l’université Michel-de-Montaigne Bordeaux 3 à compter de la rentrée 2011.

Cet enseignant devra résider dans l'agglomération bordelaise. Il devra assurer 384 heures TD de cours par an.

Il sera chargé des enseignements suivants :
  • cours de langue et civilisation russes en licence LLCE et LEA (étudiants spécialistes)
  • préparation au CLES de russe (étudiants non spécialistes)
Il assurera également des missions d'encadrement pédagogique:
  • coordination des enseignements de russe "grand débutant" (licence)
  • suivi du projet professionnel de l’étudiant
Le dossier de candidature doit être adressé à l'université Michel-de-Montaigne Bordeaux 3, à la Direction de la gestion du personnel et des carrières, au plus tard le 4 décembre 2010, le cachet de la poste faisant foi.

Les personnes intéressées sont invitées à consulter le bulletin officiel n° 42 du 18 novembre 2010:

et la page: Emplois et procédures d'affectation dans l'enseignement supérieur année 2011:

Pour plus de renseignements sur la procédure: contacter Sophie Bosgiraud, responsable du Pôle de gestion des personnels enseignants de l'université Bordeaux 3:
Sophie.Bosgiraud@u-bordeaux3.fr Poste fixe : 05 57 12 47 96

Pour plus de renseignements sur le profil du poste, contacter Pascale Melani, directrice du Département d'études germaniques et slaves de l'université Bordeaux 3, UFR Langues et civilisations:
pascale.melani@u-bordeaux3.fr

vendredi 19 novembre 2010

Etre assistant en Russie


Postes d'assistant de français dans les universités russes

Les fiches de postes pour l'année universitaire 2011-2012 seront en ligne sur le site de l'association Slaventures à partir du 1er février 2011.

Lien:

lundi 15 novembre 2010

Appel à communications : Etre russe, écrire à l'étranger


Etre Russe, écrire à l’étranger

Journée d’études,
Université Paris Ouest Nanterre La Défense
Département d’études slaves
Date limite: 31 janvier


Le département de russe de l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense organise une journée d'études, le vendredi 27 mai prochain, autour du thème 'Etre russe, écrire à l'étranger'.


Argumentaire

Qu’il réside à l’étranger de manière permanente ou temporaire, quel que soit le pays d’adoption, l’écrivain « russe de l’étranger » (russkogo zarubejia) constitue un concept unique dans l’histoire de la littérature « russe » mais s’applique essentiellement aux auteurs émigrés après la révolution de 1917. Ce constat invite à réexaminer la validité de ce concept, ou de « l’écriture de l’exil » (Nedim Gürsel) pour les écrivains expatriés au XIXe siècle, résidant à l’étranger pour des raisons personnelles (Tourgueniev) ou politiques (Herzen), et pour les autres vagues d’émigration jusqu’au début du XXIe siècle. On observe en effet un changement considérable dans la nature de ce phénomène au cours de ces deux derniers siècles : si les premières générations s’inspiraient avant tout de la vie russe et s’adressaient au public de Russie, l’exode forcé des Russes blancs en Europe (à Prague, à Berlin et surtout à Paris, mais aussi à Shanghai) après la révolution d’Octobre fait apparaître un type d’écrivain qui s’adresse cette fois-ci au cercle plus restreint de la communauté russophone résidant aussi à l’étranger, sans nourrir l’espoir de voir ses œuvres publiées en Union Soviétique. Lorsque le changement géographique est généré par une pression politique, le rapport de l’auteur à son passé est beaucoup plus aigu, et l’amène à se questionner nécessairement sur la reconstruction d’une existence sur les ruines d’un passé endeuillé, ainsi que sur la bipolarité de son identité. Il faudra s’interroger sur l’impact de cet état ambivalent sur l’écriture produite dans un ailleurs contraint. La meilleure façon de s’en faire une idée consiste sans doute en une étude comparative des textes produits avant et après l’exil (Bounine, Chmelev, Balmont, Kouprine, A. Tolstoï, Teffi…).

La plupart de ces auteurs restent fidèles à la langue russe, mais d’autres, comme Nabokov ou Berberova, s’orientent vers une langue étrangère, soit directement, soit par le biais de la traduction. Moins visible est l’émigration d’écrivains de l’immédiat après-guerre, souvent liée aux déplacements subis pendant la guerre : leur succès a du moins été peu médiatisé car leur départ n’avait généralement rien d’idéologique (N. Narokov, L. Rjevski, S. Maximov…). Dans quelle mesure leur écriture se distingue-t-elle, au moins d’un point de vue formel, de celle de la précédente vague ?

Le désir d’échapper à la censure, au jugement de ses compatriotes, ou tout simplement d’élargir les possibilités de création peuvent motiver l’exil lui-même : parfois, le fait de résider à l’étranger est même le seul moyen de voir ses œuvres éditées, en russe ou traduites vers une autre langue, comme c’est le cas de Sergueï Dovlatov et Joseph Brodski, de la vague d’émigration des années 1970, dont les premiers livres ont été publiés aux Etats-Unis. D’autres ont abandonné la fiction dans laquelle ils écrivaient habituellement avant leur départ, pour se consacrer à d’autres genres (recherches historiques, essais, etc.), comme Soljenitsyne, à partir de son expulsion de l’URSS en 1974.

Enfin, de nos jours, les auteurs résidant de manière permanente à l’étranger, s’adressent souvent à la fois au lecteur de leur pays d’accueil et de leur pays d’origine (comme Dina Rubina, qui vit en Israël). Ceci pose au lecteur contemporain la question de l’interprétation de cette double énonciation : en jouant sur deux tableaux, sur un double horizon d’attente, ce type d’écrivain se place lui-même dans une posture difficilement tenable qui pourrait s’apparenter à un défi. Quant à Andreï Makine, qui contourne cet écueil, il offre aux seuls lecteurs français de plaisants clichés russes qui offusqueraient plus d’un de ses anciens compatriotes. D’autres encore, dans un univers décalé, fournissent au lecteur des intrigues inattendues et burlesques, comme Iegor Gran.

Cette situation particulière de l’écrivain russe à l’étranger fait surgir de nombreux questionnements qui permettent d’ouvrir un champ d’études à la fois théorique et pratique dans les domaines de l’histoire de la littérature, de la traduction, de la narratologie, de la philosophie. Nous invitons les intervenants de cette journée d’études à s’interroger sur les conditions qui ont présidé aux choix de l’auteur concernant la langue dans laquelle il écrit, les thématiques abordées, son engagement personnel et les répercussions de cette écriture tant sur l’écrivain lui-même, à un niveau ontologique, que sur le public avec lequel il interagit. Enfin, il conviendra de rechercher un ou plusieurs termes pour définir la situation de ces auteurs à l’étranger car, selon Brodski, « on peut considérer le mot exil comme n'étant peut-être pas le terme le plus approprié pour décrire l'état d'un écrivain forcé – par l'Etat, la peur, la misère, l'ennui – de quitter son pays ».

Merci d'envoyer toute proposition de communication avant le 31 mars prochain, à l'une des adresses e-mail suivantes :
graham.roberts@u-paris10.fr
anna.akimova@yahoo.fr

samedi 13 novembre 2010

Bourse du Centre franco-russe de recherche



Centre franco-russe de recherche
en sciences humaines et sociales de Moscou
Франко-российский центр
гуманитарных и общественных наук в Москве

BOURSE D'AIDE A LA RECHERCHE DE COURTE DUREE
AU CENTRE FRANCO-RUSSE DE RECHERCHES
EN SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES DE MOSCOU

Année 2010-2011


Le Centre franco-russe de recherches en sciences humaines et sociales de Moscou offre une bourse d’aide à la recherche de courte durée disponible à partir du début 2011.

La bourse est attribuée pour une durée de trois mois.

Elle comprend :
  • une allocation forfaitaire mensuelle de 1 300 € (environ 55 000 roubles) ;
  • le remboursement à hauteur de 400 euros (environ 17 000 roubles) d’un billet d’avion aller-retour.

Cette bourse est ouverte à un(e) doctorant(e) inscrit(e) dans une école doctorale en France en sciences humaines et sociales.

Le/la doctorant(e) conduira son projet de recherche personnel dans un des domaines des sciences humaines et sociales avec l’appui scientifique et logistique du Centre. En contrepartie, il/elle veillera à participer aux activités du Centre (séminaires, publications, etc.), à apporter son aide pour l’exécution de petites tâches administratives ou l’organisation des manifestations du Centre.

La pratique courante du russe, écrit et oral, est indispensable, celle d’une autre langue sera appréciée.

Constitution et dépôt du dossier Le dossier de candidature comprendra :
1) une lettre de motivation,
2) un curriculum vitae détaillé,
3) le projet de thèse,
4) la description du projet de recherche à mener durant la période passée au Centre,
5) deux lettres de recommandation de personnalités scientifiques.

Ce dossier sera adressé avant le 15 décembre 2010 à l’adresse électronique suivante : centre-fr@centre-fr.net


vendredi 12 novembre 2010

Bourses d´études du Gouvernement de la République tchèque pour l´année universitaire 2011/2012


Prague. Le pont Charles. Source: Wikimedia Commons


Le Gouvernement de la République tchèque offre les bourses d´études destinées à des diplômés et à des étudiants français de l'enseignement supérieur.

A. Bourses d´études destinées à des diplômés et étudiants de toutes spécialités

B. Bourses d´études linguistiques

Les bourses d'études sont destinées aux étudiants de la nationalité française non-débutants de la langue tchèque pour leur séjour à l´une des universités d´été Prague, Brno, Olomouc, Plzeň ou Poděbrady, organisées par des universités tchèques lors des mois de juillet et d´août.

Pour la catégorie B est exigé: un certificat de connaissances de la langue tchèque (il suffit de produire une lettre écrite par votre professeur de la langue tchèque).

Durée des séjours : 4 semaines, à Plzeň 3 semaines.

Les candidats à la bourse d´études des deux catégories sont priés de présenter leurs dossiers de candidature en deux exemplaires avec les pièces jointes également en double exemplaire.

Les dossiers incomplets ne seront pas pris en considération

La date limite de dépôt des dossiers de candidature est fixée au 31 janvier 2011 à l´adresse suivante:
L´Ambassade de la République tchèque
A l´attention de Mlle Eva Pelantová
15, avenue Charles Floquet
75007 Paris

Téléchargez le bulletin d’inscription:

Thèmes russes au festival de Pessac



21e festival du film d’histoire de PESSAC
du lundi 15 au lundi 22 novembre 2010
Cinéma Jean-Eustache
(1bis rue des Poilus)


FICTIONS


Tolstoï, le dernier automne 

Michael Hoffmann
Allemagne/Grande-Bretagne/Russie, 2010, 112mn 

Avec Christopher Plummer, James McAvoy, Helen Mirren

Sortie : 8 décembre 2010 – 2 nominations aux Oscar 2011

D’après un roman de Jay Parini


1910, Russie, Léon Tolstoï est au soir de sa vie. Il est adulé en Russie et dans le monde entier. Les journaux racontent les moindres détails de sa vie. L’écrivain a autour de lui des disciples de jeunes tolstoïens au cœur pur qui se nourrissent de la moindre de ses phrases. Valentin Bulgakov est recommandé auprès de Léon Tolstoï par Vladimir Chertkov, disciple du célèbre écrivain, pour devenir son secrétaire particulier. L’enjeu : l’écriture d’un nouveau testament par Tolstoï léguant l’ensemble de ses droits d’auteur posthumes au peuple russe.

Jeudi 18/11 séances à 10h50 et 21h45



Une image du film Une guerre de Vera Glagoleva

Une Guerre

Vera Glagoleva,
Russie, 2009, 85mn

Avec Aleksandr Balouev, Mikhail Khmourov, Natalia Koudriachova


Début mai 1945 sur une île aux confins de l’URSS, des femmes et leurs enfants purgent leur châtiment. Elles viennent de territoires occupés par les Allemands ennemis et qui de surcroit sont les pères de leurs enfants. On annonce la victoire. Les femmes pensent être pardonnées et pouvoir rentrer chez elles. Inspiré de faits réels.

Séances mardi 16/11 à 15h50 et mercredi 17/11 à 18h40


Tribulations d’une amoureuse sous Staline 

Borys Lankosz
Pologne, 2010, 101mn

Avec Agata Buzek, Krystyna Janda, Anna Polony, Marcin Dorocinski

Sortie : 24 novembre 2010


Varsovie, début des années 1950. Sabine, sa mère et sa grand-mère vivent toutes les trois dans un grand appartement. Sabine travaille au service la poésie, au Ministère de la Culture. Elle vient d’avoir trente ans et mène une vie sans histoires. Introvertie, elle peine à trouver l’homme qui lui manque pour s’épanouir. Un beau jour, sortant de nulle part, surgit le terriblement attirant, trop charmant et étrangement intelligent Bronislaw.

Séances mardi 16/11 à 11h et 21h30


Le Voleur de lumière
Aktan Arym Kubat
Kirghizstan, 2010, 91mn

Avec Aktan Arym Kubat, Taalaikan Abazova, Askat Sulaimanov,

Sélection Quinzaine des réalisateurs Cannes 2010


Kirghizstan, de nos jours, dans un village perdu au cœur des montagnes, Svet-Ake, littéralement « le petit père des lumières », est l’électricien, qui non seulement entretient un réseau électrique quelque peu bricolé mais également trafique les compteurs de ceux qui n’ont pas de quoi payer l’électricité. Sa générosité va se heurter au nouveau pouvoir économique qui se met en place.

Séances samedi 20/11 à 14h15 et dimanche 21/11 à 10h40



DOCUMENTAIRES

Le Dissident du KGB 

Nicolas Jallot*
France – 2009 – 72 mn


Dans les années 1970 en URSS, un agent du KGB protégea activement les dissidents qu’il était chargé de surveiller. Renonçant à persécuter ceux-là même dont il partageait finalement les idéaux, il falsifia ses rapports, avertit les dissidents de l’imminence de perquisitions, risquant sans cesse d’être démasqué par sa hiérarchie. L’histoire d’un homme, Viktor Orekhov, et d’une vie sacrifiée pour défendre la liberté de ses concitoyens.

Séance vendredi 19/11 à 20h


L’Île aux cannibales

Cédric Condom
France – 2010 – 77 mn


En mai 1933, on débarqua sur une petite île, au milieu d’un fleuve sibérien, 6 000 déportés. Prisonniers de droit commun ou parfaits innocents victimes d’une « politique du chiffre » menée par le NKVD, ils furent livrés à eux-mêmes pendant plusieurs jours, sans nourriture ou abri, s’entre-dévorant parfois pour survivre. Récit d’un épisode hallucinant né de la folie répressive du régime stalinien.

Séance samedi 20/11 à 19h50

Toutes les rencontres et tous les débats d’histoire sont gratuits et accessibles à tous.


Grille des horaires:
Tarifs:
Carte 20 films (non nominative avec catalogue du festival offert) : 20 x 2,60 € = 52 €
Séance : 6,50 € Étudiants et moins de 18 ans : 4,50 €
Carte 5 films (non nominative) : 5 entrées x 4,40€ = 22 €
Séance scolaire : 2,80 €

Pour venir au Jean-Eustache: tramway ligne B (arrêt Pessac centre) ou RER SNCF (arrêt gare de Pessac).

vendredi 5 novembre 2010

La Russie en vedette au festival Cinémascience

La 3eme édition du festival international de cinéma Cinémascience» aura lieu du 30 novembre au 5 décembre 2010 à Bordeaux en Aquitaine.
Le festival a reçu le label "Evénement majeur de l’Année France-Russie 2010".

http://
www.cnrs.fr/cinemascience/spip.php?rubrique73



Mardi 30/11 14 h Théâtre Fémina
Le cuirassé Potemkine (Броненосец Потёмкин) (1925)
De Serguei M. Eisenstein, URSS, 1h12.
Drame historique / VOSTF
Séance suivie à 16h d’un échange sur l’historie russe.



Mercredi 1/12 14 h Théâtre Fémina
Solaris
D’Andrei Tarkovski, ex-Union soviétique, 2h45, 1972
Drame, Science-fiction / VOSTF
Avec Natalia Bondarchouk et Donatas Banionis
Séance suivie à 16 h d’un échange sur les vols spatiaux de longue durée.



Jeudi 2/12 14h Théâtre Fémina
Dersou Ouzala
D’Akira Kurosawa, ex-Union soviétique / Japon, 2h24, 1975
Aventure / VOSTF
Avec Maxime Mounzouk et Youri Solomine.
Séance suivie à 16 h d’un échange sur les grands explorateurs et la biodiversité.



Vendredi 3/12 14 h Théâtre Fémina
9 jours d’une année (Девять дней одного года)
De Mikhail Romm, ex-Union soviétique, 1h51, 1961
Comédie dramatique / VOSTF
Avec Alexei Batalov et Innokenti Smoktunovsky.
Séance suivie à 16 h d’un échange sur l’énergie nucléaire.



Samedi 4/12 14h Théâtre Fémina
Tsar (Царь)
De Pavel Lounguine, Russie, 1h56, 2009
Fresque historique / VOSTF
Avec Piotr Mamonov et Youri Kuznetzov
Séance suivie à 16h d’un échange sur l’historie russe.



Samedi 4/12 11h Théâtre Fémina et 22h Théâtre Trianon
Comment j'ai passé cet été (Как я провёл этим летом)
D’Alexei Popogrebsky, Russie, 2h04, 2010
Drame / VOSTF Avec Grigory Dobrygin et Sergei Puskepalis.

Réservations, points de vente :

Parution du numéro d’octobre et novembre 2010 de la Revue des Deux Mondes “Les espaces de la Russie"


ISBN 9782356500304, 13,00 €

Télécharger le sommaire du numéro de la Revue des deux Mondes:

Semaine russe en réolais (33)


La Réole à l'heure russe
du 17 au 21 novembre
dans le cadre de l'Année France-Russie 2010

4ème Nuit du Documentaire
sur le thème de "La Russie d'aujourd'hui..."


Film 1: Lettre à Anna de Eric Bergkraut, France, 2009, durée: 1h15

Film 2: Nés en URSS: 21 ans de Serguei Miroschnichenko, Russie, 2007, 2h50, VO sous-titrée français

Pendant la Nuit du Doc du vendredi 19 novembre à partir de 20h30, les organisateurs proposent des moments de discussions et de rencontres entre les projections.

La Réole et Gironde sur Dropt se situent à 70km au sud-est de Bordeaux, entre Langon (33) et Marmande (47). Autoroute A62 direction Agen/Toulouse, sortie Langon ou La Réole (entre 40 et 50 minutes de trajet au total). Liaision SNCF régulière.

Contact:

cathy @ cinerex-lareole.com

Cinéma Rex - L'Ecran Réolais Mairie - 33190 LA REOLE
Tél. bureau : 05 56 61 25 43
Fax / Tél. cinéma : 05 56 71 02 60

Sortie Bordeaux 3 au TNBA


ENTRE CHIEN ET LOUP
Illustrations pour le roman de Sacha Sokolov
Mise en scène Andreï Mogoutchi

TNBA GRANDE SALLE VITEZ
ME 10.11 21h
JE 11.11 19h
durée: 1h30

Spectacle en russe surtitré en français

Avec:

Liudmila Shkirtil (chant), Anna Mamonova, Svetlana Moguchaya, Dmitry Gotsdiner, Vitaly Saltykov, Oleg Zhykovsky, Vadim Volkov, Denis Shirko, Arseny Mogouchiy, Ivan et Maria Moguchie, Maxim Gudkov, Alexander Manotskov

http://www.tnba.org/event.php?id=425

Le 10/11, à l'issue de la représentation, les étudiants de Bordeaux 3 pourront s'entretenir avec les participants du spectacle.



Dans le cadre du festival "Novart". Ce spectacle a reçu le prestigieux prix Masque d'or Spectacle dans le cadre de l'Année France-Russie 2010.

Ordre et désordre au Caucase

Ordres et désordres au Caucase
Ed. Aude Merlin, Silvia Serrano,
Collection Science politique
Discipline(s) Science politique
2010, ISBN: 978-2-8004-1490-4 232 pages
Prix: 20 €


mardi 2 novembre 2010

Colloque "Bruits, cris et verbes: typologie des verba sonandi associés aux animaux"



Université de Provence
4-5 novembre 2010
salle Noizet (A675)


Organisé dans le cadre de l’EA 4236 ECHANGES, ce colloque international est consacré à l’étude d’une classe sémantique particulière constituée par les verbes qui désignent les cris et bruits émis par les animaux.

Le colloque a pour objectif de coordonner les recherches menées depuis un an par des linguistes de l’Université de Provence, de l’Université de Strasbourg et de l’Université de Moscou. Les investigations portent notamment sur le repérage des paramètres de variabilité des langues dans la zone lexicale mentionnée.

Le colloque tentera de répondre aux questions suivantes :
  • Quels cris d’animaux n’ont pas de désignation verbale (comme celui la grenouille en vietnamien ou le crocodile en russe) et ceux qui sont désignés par des verbes monosémiques?
  • Quels sont les émetteurs qui se regroupent par associations pour chaque verbe? ; les associations qui se font à l’intérieur de la classe des animaux (rugir pour le lion, l’ours, le léopard, etc.) et entre les classes (grésiller pour le grillon et la radio, chanter pour l’homme, l’oiseau, la baleine, etc.)?
  • Quelles sont les particularités morphosyntaxiques de ces verba sonandi (verbes pleins,verbes support ; transitivité, etc.)?
  • Quels sont les types d’émetteurs non animaux sont susceptibles d’apparaître avec unverbum sonandi (humain, objet, élément, etc.)?
  • Quelles sont les valeurs sémantiques des verba sonandi polysémiques?

Les interventions des participants permettront de mettre en évidence des systèmes dits riches comportant de nombreux verbes désignant des bruit émis par les animaux, et des systèmes dits relativement pauvres où il y a peu de verbes polysémiques, ainsi que des systèmes dits intermédiaires.

L’objectif principal est de déterminer si l’apparition des diverses acceptions de ces verbes obéit à des régularités, et de décrire l’influence de la culture et de la géographie sur cette zone lexicale.

Le colloque fera intervenir des spécialistes des langues européennes, comme les langues romanes (français, italien, roumain, latin), slaves (russe), germaniques (anglais, allemand, néerlandais), ainsi que des langues plus éloignées d’un point de vue génétique et aréal, en particulier, des langues d’Asie (vietnamien, tibétain, japonais) et autres.

Le colloque est organisé au sein de l'Equipe sur les Cultures et Humanités Anciennes et Nouvelles Germaniques Et Slaves (EA4236) avec le soutien du Fond Incitatif pour la Recherche de l'Université de Provence, de l'UFR ERLAOS et du Centre Aixois d'Etudes Romanes (EA854).

Plus le détail sur le site:

Programme du colloque: