jeudi 21 juin 2012

Nouvel appel à candidatures de l'Ambassade de France en Ukraine pour des bourses de recherches


Date limite:  15 juillet 2012

L'Ambassade de France en Ukraine a le plaisir de vous informer qu'un nouvel appel à candidatures est en cours pour l'allocation d'une aide à la mobilité pour des courts séjours de recherche (1-2 mois) en France au bénéfice de jeunes chercheurs (moins de 35 ans). 

Rappel des échéances: 
  • Dépot des dossiers jusqu'au 15 juillet 2012 
  • Decision d'attribution communiquée aux candidats autour du 25 septembre 2012. 
  • Dates de séjour comprises entre le 1 octobre et le 31 décembre 2012. 
Pour toute precision, vous pouvez contacter le coordinateur des bourses, par courrier electronique (info@cfucus.org) ou par telephone (+38.092.504.01.39). 

Vous pouvez retrouver toute l'information sur ces bourses et les autres instruments de financement proposés par l'Ambassade de France en Ukraine: 
  • sur le site de l'Ambassade de France en Ukraine: 
  • sur le site de CampusFrance (rubrique: trouver un financement): 

Appel à candidatures: Atelier de traduction serbe, croate, monténégrin et bosniaque




Date limite: 9 juillet

La Fabrique des traducteurs est un programme de professionnalisation pour traducteurs littéraires en début de carrière, organisé par le Collège International des Traducteurs Littéraires (Arles). 

Chaque atelier a pour objectif de donner à des traducteurs en début de carrière l’occasion de travailler avec d’autres traducteurs expérimentés et de mieux connaître le paysage de la traduction et de l’édition dans les deux pays. Il met en présence, pendant dix semaines, trois jeunes traducteurs étrangers et trois jeunes traducteurs français. 

L’ atelier atelier serbe croate bosniaque monténégrin démarrera le 9 novembre 2012 et se terminera le 18 janvier 2013. Il dure dix semaines. Les candidats doivent être porteurs d’un projet personnel de traduction. C’est sur la pertinence de ce projet et sur les qualités de traduction que sont choisis les participants, au nombre de six par atelier (3 du français vers le serbe- croate- bosniaque -monténégrin, 3 de ces langues vers le français).

Il n’est pas obligatoire d’avoir un contrat d’édition et il n’est pas obligatoire d’avoir déjà publié une traduction pour répondre à l’appel à candidature. 

Ce programme représente une véritable chance pour les traducteurs, il est donc important que l’information parvienne aux intéressés.

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 9 juillet 2012.


Contact:
Collège International des Traducteurs Littéraires 
Espace Van Gogh 
13 200 ARLES 
Tel: 04 90 52 05 50/ Fax: 04 90 93 43 21 

Poste de maître de conférences de FLE/Linguistique en Serbie (université de Niš)


Date limite: 28 juin

La Faculté de philosophie de l'Université de Niš (Serbie) recherche un maître de conférences en linguistique/FLE. L'enseignant-chercheur intégrera l'équipe pédagogique qui assurera les cours de la nouvelle chaire de français à la rentrée 2012. 

Contrat local (70.000 rsd/mois) avec hébergement pris en charge par l'université.  Niš est la troisième ville du pays et le coût de la vie y est peu élevé. 

Doctorat européen indispensable. 

Ce projet de création d'une chaire d'études françaises au sud-Serbie est élaboré en partenariat avec l'université d'Artois, chargée d'identifier les candidats potentiels. 

Les propositions de candidature seront acompagnées d'une lettre de motivation et d'un C.V. Elles sont à envoyer, avant le 28 juin 2012, à l'adresse suivante : jmarc.vercruysse@univ-artois.fr 


Adresse : 
Université d'Artois
UFR de Lettres & Arts
9 rue du Temple 
BP 10665
F - 62030 ARRAS

Lev Rubinstein et Fred Léal chez Mollat



Mardi 26 Juin 2012 à 18h00
Librairie Mollat
91 rue Porte-Dijeaux Bordeaux (33) 

Dans le cadre de l’année croisée France-Russie <http://www.france-russie2012.com/> , organisée par l’Institut français et la Maison des écrivains et de la littérature, deux auteurs, l’un Français, l’autre Russe, deux générations d’écrivains, vont dialoguer autour de leurs écrits.

http://www.mollat.com/rendez-vous/lev_rubinstein_et_fred_leal-52308217.html

lundi 18 juin 2012

20e anniversaire du jumelage Bordeaux/Saint-Pétersbourg


Toutes les informations sur le site de la Mairie de Bordeaux:
http://www.bordeaux.fr/p62076

samedi 16 juin 2012

La Revue russe: appel à contributions


Date limite: 15 octobre 2012

Le comité de rédaction de La Revue russe, lors de sa dernière réunion du 5 avril 2012, a décidé que le numéro 40, à paraître en juin 2013, serait non thématique et lance un appel à contributions qui s’adresse plus particulièrement à tous les jeunes chercheurs. Des articles de pédagogie du russe seront les bienvenus. 

Voir les modalités de soumission et les normes de présentation: 

mardi 12 juin 2012

Appel à communications: Vladimir Nabokov et la France



Colloque International des Chercheurs Enchantés
Société française Vladimir Nabokov 

Le 30, 31 mai et 1er juin 2013
Université Paris IV-Sorbonne (VALE EA 40 85),
en partenariat avec l’Université de Strasbourg (SEARCH EA 2325), 
l’E.N.S. (rue d’Ulm)  
et la B.P.I du Centre Pompidou 

Dare limite: 1er septembre 2012


Qui, de nos jours, aurait l’idée d’appeler Vladimir Nabokov « Le Français », à l’instar de son aîné, le poète russe Alexandre Pouchkine ? Bien qu’un tel qualificatif puisse paraître incongru ou excessif, Nabokov a entretenu avec la langue et la culture françaises une relation dont la richesse et l’intensité ont été fort négligées par les spécialistes de son œuvre. Peu envisagée par les études nabokoviennes de langue anglaise et quasiment ignorée par la recherche russe, cette relation, dont les formes sont pourtant multiples, a intéressé des chercheurs français qui lui ont consacré des essais pionniers et son analyse ouvre dans les études nabokoviennes un champ de recherches à la croisée de plusieurs disciplines (études américaines, comparées, françaises et slaves) et de plusieurs formations (linguistes, narratologues, philologues, traducteurs et artistes). En tant que société à vocation pluridisciplinaire, Les Chercheurs Enchantés : Société française Vladimir Nabokov souhaite donner toute son ampleur à cette exploration en lui consacrant son premier colloque, du jeudi 30 mai au samedi 1er juin 2013, à Paris.

Il est à noter que tout ce qui relève de la simple biographie, depuis l'apprentissage de la langue française en Russie jusqu'aux trois années de son émigration européenne passées en France, est déjà bien connu et n'entrera pas en tant que tel dans les axes d'études retenus pour ce colloque. Après tout, Nabokov ne déclara-t-il pas à Bernard Pivot que l’histoire de sa vie ressemblait « moins à une biographie qu’à une bibliographie »? C’est donc spécifiquement dans l’interaction de son œuvre avec le paysage français que ce colloque international souhaite trouver son ancrage. Les différentes perspectives d’étude pourront se répartir selon quatre grands axes.

  • Le premier, et le plus évident, regroupera des analyses de l’intertexte français dans l’œuvre de l’auteur. Il proposera d’articuler les recherches autour de la question de l’influence des textes français (littéraires ou philosophiques) sur la prose et la poésie de Nabokov. On se souvient que l’écrivain préférait « parler des livres modernes qu’il détestait d’emblée » plutôt que de ceux qui l’avaient influencé, et les analyses porteront donc tant sur les héritages, les modèles et les influences que les contre-modèles et contre-influences.
  • Une autre perspective consistera à étudier plus précisément l’utilisation par Nabokov de la langue française : elle conjuguera l’étude de ses textes écrits en langue française et l’utilisation, le rôle et le sens de cette langue dans ses romans écrits en langue russe et en langue anglaise. On encouragera les participants à se pencher sur les questions narratologiques et stylistiques et à étudier les résonances françaises dans la construction des discours, des voix, dans l’utilisation des points de vue et de la syntaxe.
  • Un troisième axe suivra une perspective culturelle et portera sur la représentation des Français et de l’espace français dans le roman nabokovien. En étudiant l’imaginaire français de Vladimir Nabokov, on pourra par exemple s’intéresser à l’usage des stéréotypes et clichés culturels dans ses constructions romanesques ou, au contraire, au caractère inédit de ces constructions culturelles.
  • Enfin une tout autre perspective consistera à étudier les résonances de l’oeuvre de Nabokov dans le paysage artistique français : ce dernier aspect pourra recouvrir des aspects aussi vastes que les questions de traduction et de traductologie, les spécificités de la lecture critique française de l’oeuvre de Nabokov, la question des adaptations françaises (théâtre, musique, opéra) mais également l’influence plus ou moins explicite de Nabokov dans les oeuvres originales d’écrivains, artistes ou compositeurs français.
Les deux invités d’honneur du colloque seront Maurice Couturier, professeur émérite (Université de Nice), et Michael Wood, professeur (Université de Princeton).

Les langues de communications seront le français et l’anglais. Les propositions (300 mots environ) seront accompagnées d’une courte biographie, et seront à envoyer avant le 1er septembre 2012 par courrier électronique à

Site de la société française Vladimir Nabokov, Les Chercheurs Enchantés : www.vladimir-nabokov.org 


Organisation et comité scientifique :
Yannicke Chupin (Université de Franche-Comté), membre de VALE (EA 4085),
Lara Delage-Toriel (Université de Strasbourg), membre de SEARCH (EA 2325)
Agnès Derail-Imbert (Paris IV-Sorbonne et ENS-Ulm), membre de VALE (EA 4085)
Agnès Edel-Roy (Paris 3 – Sorbonne nouvelle)
Monica Manolescu (Université de Strasbourg), membre de SEARCH (EA 2325)

Assises de la traduction à Arles



Rencontres gratuites et ouvertes au public
sur inscription (Cf blog ci-dessous).

VENDREDI 29 JUIN
16h - Grand amphithéâtre de l’Espace Van Gogh
Ouverture de la manifestation

16h30 - Grand amphithéâtre de l’Espace Van Gogh
France-Russie : Que reste-t-il à traduire ?
Table-ronde animée par Barbara Cassin
Avec Macha Zonina, Michel Parfenov, Hélène Henry, Sophie Benech, Vera Milchina
Circulation des textes et des langages : traducteurs et philosophes interrogent leurs pratiques.

19h - Bibliothèque du CITL
Une voix à traduire
Lecture-rencontre avec Maylis de Kerangal : Tangente vers l’Est


SAMEDI 30 JUIN
10h-12h - Bibliothèque du CITL
Atelier d’initiation à la traduction
avec André Markowicz
autour du début des Carnets du sous-sol, de Dostoïevski

14 h - Grand amphithéâtre de l’Espace Van Gogh
Écrivains et traducteurs en dialogue
Lev Rubinstein, Hélène Henry-Safier, Boris Akounine et Paul Lequesne parleront de leur collaboration en cours sur deux ouvrages à paraître
Rencontre animée par Anne Coldefy

17h30 - Thermes de Constantin
Encres fraîches de La Fabrique des traducteurs
Mise en voix par Judith Depaule
A l’issue d’un programme de dix semaines, six jeunes traducteurs russes et français lisent le résultat de leurs travaux

21h30 - Cinéma du Méjan
Ciné-concert : Le Voyage cosmique
De Vassili Jouravlev (1935)
Premier space-opéra soviétique, sur une musique de Laurent Dailleau intertitres dits, en russe et en français, par Judith Depaule

http://collegedestraducteurs-arles.blogspot.fr/2012/05/journees-franco-russes-de-la-traduction.html#.T9ETstOGI5A

lundi 11 juin 2012

Appel à communication Le discours politique russe contemporain : aspects linguistiques, sociologiques et culturels



Journée d’études de l’ILCEA CESC, 
Université Stendhal Grenoble3
6-7 décembre 2012

Date limite: 1/09/2012

L’année 1992 restera pour la Russie comme celle de la mise en place d’un nouveau système politique, à partir des ébauches et tentatives de construction de modèles pluralistes de la fin de l’époque de la perestroïka. Les transformations sociales qui ont abouti à la désagrégation du régime et du système politique se sont accompagnées d’un changement de style et de stratégies de communication des élites dirigeantes. Certes, le discours politique soviétique n’a pas subitement disparu avec le démantèlement de l’URSS. Cependant, à partir de 1992, alors que se forme le premier gouvernement de la nouvelle Russie, commencent également les premières luttes pour le pouvoir dans un nouveau cadre géographique. Ceci nous permet d’inclure dans le « discours politique russe » tant celui du nouveau pouvoir au sens restreint, que plus globalement tout discours d’influence dans le monde sociopolitique russe, dont le but est « d’agir sur l’autre pour le faire agir, le faire penser, le faire croire » (Giglione R. : 1989). 

Nous nous proposons donc de mener une réflexion sur les différents aspects linguistiques, historiques, culturels qui ont affecté le discours politique russe durant ces vingt dernières années. A un discours politique soviétique monocorde a succédé la polyphonie, voire la cacophonie des discours des années 1990, qui s’est traduite par l’éclosion d’un discours libéral, d’une part, mais aussi par diverses mutations du discours « patriotique », pour ensuite revenir, pendant les années 2000, à une certaine uniformité, du moins apparente, du discours officiel. 

Nos interrogations porteront donc sur les changements dans le discours politique russe dans une perspective diachronique, mais aussi sur les stratégies de communication politique en synchronie appliquées à un événement donné ou une figure politique particulière pour la période proposée. 
  • Aspects linguistiques : 
Quelles sont les spécificités linguistiques ou pragmatiques du « nouveau » discours politique (terminologie, syntaxe, métaphores) ? Que reste-il du discours soviétique dans le discours russe contemporain ? Quelles sont les intentions et la part de l’implicite dans le discours? 
  • Aspects idéologiques : 
Quels prémisses idéologiques sous-tendent le discours du pouvoir en place ? Quels sont les rapports du discours du pouvoir avec celui de l’opposition, par rapport aux divergences d’opinion sur certaines questions comme le pluralisme politique, les droits de l’homme, les relations avec l’Occident, les problèmes de la guerre et de la sécurité? 
  • Aspects sociologiques : 
La méthode d’analyse critique du discours (voir Van Dijk T.A et la revue Discours et Société) permet d’étudier les corrélations du discours politique avec les événements sociopolitiques et économiques. Quelles répercussions peut avoir le discours dans la vie politique russe actuelle? 
  • Reflet du discours politique dans le domaine culturel: 
Nous nous intéresserons également aux diverses représentations et reconstitutions du discours politique dans le domaine culturel, notamment en littérature, mais aussi dans les genres non-textuels comme le cinéma, la peinture ou l’architecture. Nous nous interrogerons notamment sur le niveau de politisation de la culture en Russie contemporaine. Quel est le degré d’engagement dans la politique des écrivains, poètes, dramaturges, cinéastes, musiciens ? Les productions littéraires et artistiques s’inscrivent-elles sérieusement dans un contexte idéologique sur commande du pouvoir en place (A. Prokhanov, N. Mikhalkov) ou par soutien pleinement assumé à l’opposition (Z. Prilepine, Y. Chevtchouk) ? Le discours politique ne constitue-il pas au contraire un simple terrain de jeux poste-modernistes, comme peut le laisser penser l’importance croissante des espaces inter-discursifs? 

Sans nourrir l’ambition d’établir un état des lieux exhaustif de la communication politique russe actuelle, cette journée d’études se donne comme objectif de tracer des pistes de réflexion sur le lien entre les transformations politiques et discursives d’une part, et concernant l’emprise du discours politique sur les diverses représentations culturelles, d’autre part. 

Nous suggérons les axes thématiques suivants : 
  • les procédés de construction du discours politique russe : aspects sémantiques, stylistiques, rhétoriques et pragmatiques ; 
  • la nouvelle terminologie politique, transformation des notions et concepts politico-économiques et juridiques par le discours, métaphores ; 
  • la typologie des discours ; 
  • les stratégies de communication du pouvoir russe actuel vis-à-vis de l’opposition et de l’opinion publique mondiale, procédés de la construction d’image par le discours ; 
  • l’influence du discours du pouvoir sur les masses médias et l’opinion publique ; 
  • les liens entre le discours et les événements de la politique intérieure et extérieure russe ; 
  • les reflets du/des discours politique(s) dans la littérature, le cinéma, le théâtre et d’autres domaines culturels. 
Ainsi notre journée d’études, qui se veut pluridisciplinaire, s’adresse aussi bien aux linguistes qu’aux spécialistes d’autres disciplines (sciences sociales, littérature, arts visuels ou plastiques) concernés par la problématique exposée. 

Les propositions de communication (un intitulé, un résumé bref de votre projet ainsi que votre statut universitaire) sont à envoyer avant le 1 septembre 2012 à l’adresse suivante : valery.kossov@u-grenoble3.fr

« Ëjik », journal gratuit


Des élèves de l’ENS de Lyon proposent un journal gratuit. 
Vous pouvez vous y abonner et y participer.

"Nous vous annonçons la création du journal Ëjik. Ce journal, non payant, est publié par mail tous les 20 du mois, par l’intermédiaire d’une chaîne de diffusion.
Il concerne la Russie de façon large, et regroupe des articles en tous les domaines (aussi bien littérature, philosophie, politique, géographie, cinéma...) Ce journal s’adresse aussi bien à « connaisseurs » qu’à des personnes qui veulent découvrir la Russie.
Une des particularités de ce journal, animé par des étudiants de l’ENS de Lyon, c’est qu’il vit par vous et pour vous. Ainsi, vous pouvez choisir ou bien de le recevoir simplement par le biais de la chaîne de diffusion, mais également si vous le voulez d’y publier des articles. En ce qui concerne les articles, la taille de l’article est libre, de même que le thème abordé, de même que le nom de plume si vous en désirez un. Il s’agit vraiment de se faire plaisir, en publiant un article qui se rapporte (de façon large) à la Russie sur un sujet qui vous tient à cœur et qui vous intéresse.
Bien évidemment vous pouvez varier comme vous le voulez les sujets de vos articles, choisir de publier tel mois et tel autre non, nous n’attendons pas une participation constante. De même que, vous pouvez choisir du jour au lendemain de ne plus publier d’articles et/ ou de ne plus être sur la chaîne de diffusion.
Pour des questions d’organisation si vous voulez faire paraître des articles, la publication du journal se faisant le 20 de chaque mois, envoyez les nous jusqu’au 18, au-delà nous les conservons pour la publication du mois d’après.
Si vous êtes tentés par l’expérience et que vous voulez vous inscrire à notre liste de diffusion (nous insistons sur le fait que le journal est gratuit et que vous pouvez choisir d’en être seulement lecteur) il suffit d’envoyer un mail à l’adresse suivante : iojik.journal@gmail.com"