jeudi 21 novembre 2013

Programme des assistants de langue russe 2014-2015



Date limite: 13 janvier 2014


Ouverture de la campagne de candidature La campagne de candidature au programme des assistants de russe 2014-2015 est ouverte. Vous avez jusqu'au 13 janvier 2014 pour déposer votre dossier.

DURÉE DU SÉJOUR, NOMINATION ET RÉMUNÉRATION 
Si vous êtes sélectionné(e), vous recevrez un arrêté de nomination validé par les recteurs d’académie. Vous serez affecté(e) pour une période de 7 mois allant du 1er octobre 2014 au 1e mai 2015. Vous effectuerez un horaire hebdomadaire de 12 heures et percevrez un salaire brut mensuel de 964,88 € brut (soit environ 794 € net). 

CRITÈRES D'ÉLIGIBILITÉ 
• être titulaire d’un diplôme équivalent à un bac +2 et êtes étudiant en 3ème, 4ème ou 5ème année universitaire en 2013-2014. 
• ne pas avoir encore travaillé en tant que professeur. 
• être de nationalité russe et résider en Russie
• avoir un niveau de français équivalent au niveau B1 du Cadre Européen Commun pour les langues. 
Il ne vous est pas demandé de passer le niveau B1, mais sachez que ce niveau vous assurera un confort dans votre travail et dans votre quotidien en France. 
• n'avoir jamais bénéficié du programme des assistants de langues. 
• être en possession d’un passeport valide jusqu’en décembre 2015 au minimum. 

CONSTITUTION DU DOSSIER 

Bourses d'aide à la mobilité en Asie centrale


Date limite: 6 janvier 2014 

L’Institut Français d’Etudes sur l’Asie centrale (IFEAC) propose pour l’année 2014 des bourses d’aide à la mobilité internationale destinées: 
  • à des doctorants inscrits dans une université française (sans condition de nationalité)

  • ou à des doctorants et jeunes chercheurs originaires d’Asie centrale ayant des liens institutionnels avec une université française (co-tutelle de thèse, co-direction de recherche) 
Il s’agit de bourses d’une durée de 1 à 9 mois destinées à couvrir les frais de transport, de visa et de séjour des doctorants de France vers l’Asie centrale et des jeunes chercheurs d’Asie centrale vers la France pour mener des recherches dans l’une des disciplines relevant des sciences humaines et sociales et de l’archéologie

Les dossiers de candidature doivent être retirés en adressant un message électronique à Brigitte MYARD (brigitte.myard@diplomatie.gouv.fr), au pôle SHS & Archéologie du Ministère des Affaires étrangères, en mentionnant clairement en objet : « Aide à la mobilité internationale IFEAC » 

La date limite de retour des dossiers est fixée au lundi 6 janvier 2014

Les candidats seront informés du résultat mi-février et devront réaliser leur séjour de recherche au cours de l’année 2014, avec un départ sur le terrain au plus tard le 15 novembre 2014

Renseignements:





Doctoriales de russe de l'AFR


18 décembre 2013
Université de Caen,
salle 160 de la MLI
à partir de 9h30

Programme de la journée

9h30 : accueil et ouverture des doctoriales
9h45 : début des travaux
  • Claire Delaunay: La Figure du paysan chez Tolstoï. 
  • Daria Sinichkina: sujet sur N. Kliouev. 
  • Sophie Bernard: La figure de Tchernychevski dans Le Don de Nabokov 
  • Viktoria Lajoye: Le héros au service du peuple dans la Fantastika russe contemporaine. 
Pause repas et reprise des travaux à 14heures
  • Sarah Gruszka: sujet sur le siège de Léningrad 
  • Andryi Maluk: Découvrir le «peuple»: enjeux esthétiques et politiques dans les études folkloriques en Ukraine au début du XIXe siècle. 
Pause café
  • Natalia Pashkeeva: Les maisons d’édition de l’émigration 
  • Kateryna Lobodenko-Senani: Représentation identitaire des émigrés dans le dessin de presse russe en France (1920-1939). 
Clôture des travaux et bilan



mercredi 20 novembre 2013

Séminaire interdisciplinaire doctoral: L'année 1913 en Europe centrale et orientale entre mythe et réalité








27 novembre 2013 de 9h à 17h 
Salle Jean Borde 
Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine 
10, esplanade des Antilles 
33607 PESSAC 

Coordination : Pascale Melani 

Programme 

9h - Ouverture du séminaire par Pascale Melani

9h10 - Florence Corrado, maître de conférences de Langue et littérature russes, université Bordeaux-Montaigne
Mikhaïl Larionov et la naissance du rayonnisme

10h10 - Zsuzsanna Bodone Hofecker, doctorante, université de Szeged
L’exposition futuriste de 1913 à Budapest

11h10 - Gabriela Ziakova-Albrecht, doctorante en histoire, université Bordeaux-Montaigne
1913 autour du 50e parallèle


12h30 – 14h00 Pause déjeuner


14h - Marie Furman-Bouvard, Docteur en Langues et littérature polonaises, professeur agrégé de polonais, université Bordeaux-Montaigne
1913 au miroir de la poésie de Czeslaw Milosz 

15h - Sanja Boskovic, maître de conférences de Langue et littérature serbo-croates, université de Poitiers
L’année 1913 : les guerres balkaniques et l’élan national dans la poésie de Milan Rakić

16h - Tetiana Zolozova, professeur honoraire de musique, Académie musicale de Kiev
Le thème scythe dans l’œuvre de Prokofiev : entre folklore et modernité

Poste de stagiaire FLE à l’Université d'Etat de Tambov (Russie)


Située à 450km au sud de Moscou, dans une région agricole dynamique, l’Université d’Etat de Tambov, adhérente au réseau des Universités partenaires de l’Ambassade de France, souhaite développer l’enseignement du français, notamment aux étudiants non spécialistes. Dans ce cadre, elle propose un stage rémunéré de 4 mois. En liaison avec l’Ambassade de France à Moscou, le stagiaire sera également initié à la coopération linguistique.

Descriptif du poste: 
  • Période d'enseignement demandée : février-mai 2014
  • Volume horaire : 12-15h / semaine
  • Enseignement : français LV1 et LV2. Méthodes Edito et Connexions. Préparation des étudiants au DELF
  • Profil FLE exigé : NON (mais la préparation d’un Master FLE constituerait un atout)
  • Diplôme minimal exigé : Bac +3 Langues ou Lettres. Connaissance du DELF souhaitable.
  • Hébergement : chambre en cité universitaire prise en charge par l'université + accès Internet gratuit au foyer et à l'université.
  • Rémunération : environ 12 000 roubles / mois (environ 270 euros) + revenus complémentaires éventuels
  • Autres : possibilité de suivre gratuitement des cours intensifs de russe langue étrangère.

Si vous êtes intéressé, merci d’envoyer avant le 15 décembre 2013 un CV ainsi qu’une lettre de motivation à Virginie Tellier, attachée de coopération pour le français, à l’adresse suivante : virginie.tellier@diplomatie.gouv.fr

Virginie TELLIER
Attachée de coopération pour le français / 
Aтташе по сотрудничеству в области французского языка
Service de Coopération et d'Action Culturelle / 
Департамент по Cотрудничеству и Культуре
Ambassade de France en Russie / 
Посольство Франции в России
Tél: + 7 495 937 15 36 / Fax: +7 495 937 15 11


Site: www.ambafrance-ru.org / www.francomania.ru


L'Europe de l'Est au festival du film d'histoire de Pessac



Festival du film d’histoire de Pessac

Cinéma Jean-Eustache
Pessac-centre Tramway terminus Ligne B


Nous filmons le peuple ! 
de Ania Szczepanska (58 minutes).
1948-1989 : Comment des cinéastes polonais, financés par l’Etat, ont-ils mené une critique ouverte du système communiste, tout en produisant des films aussi marquants pour l’histoire du cinéma ?
Mercredi 20 novembre  à 18h
Samedi 23 novembre à 11h50

L’ombre de Staline
De Thomas Johnson  (90 minutes)
En Russie, un inquiétant regain d’intérêt pour Staline et la négation de ses crimes sont apparus ces dernières années. Alors que Poutine entame un 3e mandat en muselant ses opposants, les victimes de Staline se battent contre l’amnésie du pays.
Mardi 19 novembre à 15h40
Dimanche 24 novembre à 16h

Opération Anthropoïde, Eliminer le SS Heydrich
De Jarmila Buzhova (78 minutes)
Le 27 mai 1942, à Prague, un attentat vise l’un des hommes les plus influents du régime nazi, Reinhard Heydrich, chef des services secrets SS. Au péril de leurs vies, un Tchèque et un Slovaque viennent de réaliser l’un des actes majeurs de l’histoire de la résistance.
Jeudi 21 novembre à 14h50
Dimanche 24 novembre à 11h30

Paradjanov
De Serge Avedikian et Olena Fetisova (Ukraine/France/Géorgie/Arménie, 95 minutes)
Sergei Paradjanov est le réalisateur de plusieurs films cultes d’une grande beauté formelle. Mais son non-conformisme va lui coûter des années d’emprisonnement dans les geôles soviétiques.
Vendredi 22 novembre à 19h30
Samedi 24 novembre à 16h20

L’Homme du peuple Première française
De A. Wajda (Pologne, 2013, 124 minutes)
De la révolte ouvrière des années 1970 à Solidarnosc, une évocation de la vie de Lech Walesa.
Jeudi 21 novembre à 21h15
Samedi 23 novembre à 18h


lundi 18 novembre 2013

Projection du film "La Chasse du tsar" de Vitaly Melnikov


Lundi 18 novembre à 19h

A l’amphithéâtre de l’Athénée Municipal de Bordeaux
Place Saint-Christoly,
33000 BORDEAUX

Film en version originale avec sous-titres français
Durée: 121 minutes
Russie, 1990

ENTRÉE LIBRE

Résumé du film: Catherine II apprend qu’en Italie une jeune fille prétend être l’héritière du trône de Russie : une certaine princesse Elisabeth Tarakanov, se nommant fille de l’impératrice Elisabeth Ière. Catherine II envoie son jeune favori et amant, le compte Orlov, en mission en Italie : il doit approcher l’inconnue.

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site internet : www.fr.centerfest.ru
Notre mail : asso.slave@gmail.com
Facebook : Association Slave à Bordeaux

Au plaisir de vous voir très nombreux,

Association Centre des Festivals France-Russie
Association Slave de Bordeaux

mercredi 13 novembre 2013

Les oiseaux picards avant-gardistes de Cécile Odartchenko chantent aussi en russe, en américain et en français…


Dans un billet dédié à Cécile Odartchenko intitulé « Marcher comme en rêve », Michel Terestchenko salue son courage et son obstination à servir la littérature. Mais il y confie avant tout le bonheur de s’être laissé emporter par les mots de cette éditrice, et écrit : « J'ai passé une bonne partie de la nuit dernière à lire Chardonneret que je ne pus quitter qu'à l'aube, tant l'œuvre est magnifique, émouvante, et servie par un style d'une très grande maîtrise et beauté, rappelant, à bien des égards, l'univers sensible, fantasque et poétique de Ludmila Oulitskaia ». 

Pierre Garnier, un des rares représentants en France de ce qui s'est nommé dans les années 60 « poésie spatialiste », écrit dans la préface de ce roman : "Cette présence constante de la Russie dans la France des années trente, cinquante, fait que, dans les circonstances les plus tragiques, le rêve continue de couler, d'aller plus loin, d'inonder le paysage de son "obscure clarté" de conte; bien sûr, c'est une espèce de miracle : maintenir le rêve, le songe, la poésie dans la réalité parfois la plus sordide". 


Cet univers enchanteur de douceur, de fraîcheur, de pudeur et de désir en poésie, que l'on croît déjà retrouver dans ses yeux pétillants, Cécile Odartchenko vient de le faire apparaître 8 rue Teulère à Bordeaux, comme par un tour de magie. À cette adresse en effet, elle vient d'ouvrir une galerie - portant le même nom que sa revue, « Première ligne » - où se côtoient peinture et poésie, en laissant une large place aux traductions, comme dans sa vie ou dans ses romans : Perce-nuits, Le Bilboquet, La chair salée, Chardonneret, Hiroshima de fleur ou Gelsomina. 

Cécile Odartchenko est née en France, fille de Georges Odartchenko, poète et peintre, et d’Elisabeth Fleury. En exposant les peintures de son père, inspirées des contes fantastiques de Gogol et du folklore ukrainien, et les peintures impressionnistes d’Irène Mamontoff, première femme de son père, et nièce du célèbre Savva Mamontoff, elle nous invite à voyager dans le temps jusqu'au monde perdu de l’ancien empire russe [Savva Mamontoff, homme d'affaires qui avait fait fortune dans les chemins de fer russes, s'intéressait beaucoup à l'art : il fréquentait volontiers les peintres, achetait leurs œuvres, et sa femme, Elisabeth Sapojnikov, était la fille du marchand d’art Grigori Sapojnikov. Sa propriété d'Abramtsevo était grande ouverte aux artistes russes avant-gardistes, et Irène Mamontoff, encore enfant, se trouva sur les genoux du célèbre Fédor Chaliapine, et participa aux créations théâtrales et "ateliers" du grand Stanislavski]. 

Les cultures russe et française ne lui suffisant sans doute pas, Cécile Odartchenko a passé une grande partie de sa vie aux États-Unis : à New York pendant sept ans, avec Albert Loeb, fils du célèbre galeriste parisien Pierre Loeb - créateur de la Galerie Pierre, 13 rue Bonaparte d'abord puis rue de Seine où elle put rencontrer Miro, Balthus, Zao Wouki, Wifredo Lam, Viera Da Silva, Breton, René de Solier, Michel Butor, Alain Robbe Grillet.... et bien d'autres.... -, puis, après être revenue un temps à Paris, et par amour encore, retourna à New York et à Los Angeles.Elle n'est rentrée définitivement en France qu'en 1991. 

On comprend que l’univers poétique de Cécile Odartchenko, chez elle dans les langues et les cultures russe, française et américaine, soit essentiellement pluriel, métissé : multicolore, multisonore et multiculturel. 

L’arrivée de Cécile Odartchenko apporte un nouveau souffle à l’art et à la poésie dans le paysage bordelais. De nombreuses expositions sont déjà programmées, ou encore des sorties de nouveaux livres de ses Editions des Vanneaux, ainsi que des traductions inédites des proses de son père. À cela s’ajoutent des œuvres uniques : textes et rêves de poètes publiés sur un beau papier dans la revue Première ligne, sans oublier des soirées rencontres prévues avec des poètes-artistes tels Jacques Abeille ou Michel Butor. 

Gabriela Albrecht Ziakova

Catalogue des Éditions des Vanneaux:


mercredi 6 novembre 2013

Projection du film "L'Assassin du tsar" de Karen Chakhnazarov


Jeudi 7 novembre 2013 à 19h

A l’amphithéâtre de l’Athénée Municipal de Bordeaux
Place Saint-Christoly,
33000 BORDEAUX

Film en version originale avec sous-titres français
Russie, 1991

ENTRÉE LIBRE


Résumé du film: Dans un hôpital psychiatrique du début des années 1990 (ou fin 1980), un patient nommé Timofyev prétend avoir autrefois assassiné les tsars Alexandre II et Nicolas II, respectivement en 1881 et 1918. À la fois Grinevitski (l'assassin d'Alexandre II) et Yourovski (l'assassin de Nicolas II), l'homme raconte les différents événements qu'il aurait vécus avec une précision troublante. Intéressé par son cas, le médecin psychiatre qui l'examine va tenter de le ramener à la raison en utilisant un jeu de rôle plutôt ambitieux : il persuade Timofyev que son médecin est le tsar Nicolas II. Face à sa ''victime'', ''Yourovski'' finira-t-il par sortir de son délire et accepter sa véritable identité ? À moins que ce jeu ne se retourne contre son créateur...

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site internet : www.fr.centerfest.ru

Association Slave à Bordeaux: asso.slave@gmail.com


dimanche 3 novembre 2013

Projection du film "Le Cavalier de la mort" de Karen Chakhnazarov


Lundi 4 novembre 2013  à 19 h
Amphithéâtre de l’Athénée Municipal
Place Saint-Christoly,
33000 BORDEAUX

ENTRÉE LIBRE

Film en version originale avec sous-titres français
Russie, 2004

Résumé:  C’est la Russie du début du XXème siècle. On déplore de nombreux attentats terroristes visant des personnalités occupant des postes élevés à la direction de l’État. Le but principal des terroristes est l’assassinat du Grand Prince Sergueï Alexandrovitch. La préparation des attentats révèle la psychologie et les sentiments de chacun des terroristes. Mais les tentatives échouent les unes après les autres, les terroristes sont tués l et il ne reste plus que leur chef, Georges. Celui-ci réalise que l’assassinat du Grand Prince est en train de devenir l’unique but de sa vie et que pour l’accomplir, il est prêt à tout. Mais après l’acte, survient le désenchantement.