vendredi 31 mai 2013

Bourses de recherche à l'Université M.A.Sholokhov à Moscou


Date limite de dépôt de candidatures: 15 juin 2013



L'Institut de recherche en sciences humaines et des technologies (Russian Institute for Advanced Study in Humanities and Technology, RIAS) de l'Université Mikhaïl Cholokhov à Moscou lance un appel à candidatures pour les bourses de recherche de 6 à 10 mois durant l'année académique 2013-2014 dans les domaines suivants:
  • Linguistique: sociolinguistique, linguistique computationnelle, neurolinguistique, linguistique cognitive, etc...
  • Recherches dans le domaine de la synthèse des SHS et des technologies numériques (intelligence artificielle, NTIC)
  • Sciences cognitives, neurosciences, psychologie  expérimentale (aspects fondamentaux et appliqués)
  • Technologies en SHS (technologies pédagogiques, marketing, ressources humaines, communication et publicité)
  • Synthèse des SHS et des sciences de la vie (recherches éthologiques, biopsychologie )
  • Recherches interdisciplinaires en SHS (analyse institutionnelle, recherches en économie et en politique, en droit, en sociologie)
  • Modèles mathématiques des systèmes et processus sociaux, politiques, économiques, écologiques, neuropsychologiques
  • Ecologie générale, écologie de l'homme (effectifité et économie d'énergie, influence de l'homme sur l'écologie dans le contexte des grandes et petites villes)
  • Synthèse des sciences et des arts: industrie de création, design, musique, sciences de la culture...

D
épôt de candidatures avant le 15/06/2013

Formulaire on-line en russe:

Conditions de participation:
  • Nombre de bourses – 12 (pour les candidats de tous les pays).
  • Qualification des participants: avoir un doctorat (PhD) dans les domaines concernés soutenu à la date du 15 juin 2013.
  • Montant de la bourse – 40 000 roubles russes (équivalent de 1000 euros) par mois.
  • Durée des programmes de recherche – de 6 à 10 mois
  • Age: pas de limite d'âge. Le programme est destiné aux Post-Docs et aux chercheurs confirmés.
  • Langue: connaissance de la langue russe (niveau élémentaire) est souhaitable mais pas obligatoire. Les séminaire des équipes de recherche de l'université sont dispensés en russe et en anglais.

Modalités du séjour: le candidat va participer au travail des équipes de recherche de l'université dans les domaines concernés: réunions hebdomadaires avec une synthèse des travaux effectués, au minimum 5 publications scientifiques à la fin du programme (revues de l'université, revues internationales).

Conditions du séjour pendant la participation au programme:
- voyage aller-retour (ville étrangère de départ - Moscou - ville étrangère de retour) pris en charge par l'université M.Cholokhov (remboursement à l'arrivée)
- hébérgement gratuit dans la résidence pour les professeurs de l'université M.Cholokhov dans la ville-satellite de Moscou Pouchkino
- restauration (petit-déjeuner, déjeuner et dîner) prise en charge par l'université M.Cholokhov
- assurance médicale russe sur place
- remboursement des frais de visa par l'université à l'arrivée

Information détaillée sur le site de l'Université:

Adresse:
Institut de recherche en sciences humaines et des technologies de l'Université Mikhaïl Cholokhov. 109240, Moscou, rue Verkhnyaa Raditshcevskaya, 16-18.
Site de l'université: www.mggu-sh.ru

Contacts:
Université M.Cholokhov:
M.Rustem Gibadullin, directeur de l'Institut
Tél.: +7 (495) 647-4477 (ensuite faire 12-51)
Centre de Russie pour la Science et la Culture à Paris:
Mme Inna Merkoulova, adjointe au directeur pour la science
Tél: 01 44 34 79 79



jeudi 30 mai 2013

Le centenaire du Sacre du Printemps


Le centenaire du Sacre du Printemps et du Théâtre des Champs Élysées 
par le ballet et l’orchestre du Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, 
sous la direction musicale de Valery Gergiev 

Filmé le 29/05/2013  En ligne encore pendant 182 jours sur Arte TV:

Nuit européenne de la littérature



Voir le site http://www.nuitdelalitterature.net

Littérature tchèque : Vomito Negro de Pavel Hak sera lu par Mathias Mégard
http://www.nuitdelalitterature.net/oeuvres/4/2013/04/28/vomito-negro-de-pavel-hak---republique-tcheque.html

Littérature slovaque : Le cimetière du livre de Samko Tale (Daniela Kapitanova) sera lu par Caroline Darnay
http://www.nuitdelalitterature.net/oeuvres/4/2013/05/08/livre-du-cimetiere-de-samko-tale---slovaquie.html

Littérature polonaise : Chacun son paradis de Mariusz Szczygiel sera lu par Adrien Urbain
http://www.nuitdelalitterature.net/oeuvres/4/2013/04/28/chacun-son-paradis---mariusz-szczygiel---pologne.html

etc.

lundi 13 mai 2013


Exposition 
« Voyages photographiques : 
La Nature à travers les siècles » 
du 24 au 31 mai 2013 
à la Mairie de Caudéran

Organisée par les Associations « Centre des Festival France – Russie » et « Vivre à Caudéran» avec le soutien du Maire du quartier Caudéran, de l’Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 et en collaboration avec la Paroisse Orthodoxe Russe de Saint Séraphin de Sarov à Bordeaux, l’exposition comprend près d’une centaine de photographies noir et blanc, parfois en couleur, d’une originalité et d’une qualité exceptionnelles. Ces photographies vont vous faire découvrir les richesses naturelles et culturelles de la Russie : Saint-Pétersbourg, Moscou, les Iles de Valaam et autres endroits en Russie.

Voir le dossier de presse:

Au plaisir de vous voir à l'exposition des photographes russes à Bordeaux!

Rappel: Appel à communication: Les Femmes dans l’espace privé et public (deuxième moitié du XVIIIe-début XXe siècles)


Date limite de soumission: 15 mai 2013


Dans le cadre du projet de l’IEEO consacré aux Femmes en Russie, après une journée d’études en novembre 2012 consacrée aux Femmes créatrices en Russie (du XVIIIe au siècle d’Argent), nous vous invitons à une deuxième Journée qui aura lieu le 20 septembre 2013 à l’Université Stendhal de Grenoble

La thématique sera cette fois-ci centrée sur "Les Femmes dans l’espace privé et public (deuxième moitié du XVIIIe-début XXe siècles)".

Nous proposons de soumettre à l’analyse l’émergence dans le temps des notions d’espace privé/ espace public, d’espace intime/ espace social. La maison était-elle véritablement l’espace privé de la femme dans lequel elle était maîtresse et « se réalisait » ? Qui dominait l’espace public, quelles étaient pour les hommes et les femmes les voies qui menaient à la reconnaissance sociale ? Quels intérêts particuliers et généraux déterminaient les destins concrets des hommes et des femmes aux diverses périodes ? Nous abordons ici la question du symbolique et de son influence sur le comportement social des individus, l’analyse des stéréotypes et des valeurs qui sous-tendent les mentalités, les modèles culturels de l’auto-identification des hommes et des femmes, des générations montantes ou déclinantes dans les différents contextes historiques. 

L’approche sera à la fois transversale et interdisciplinaire, puisque la thématique interpelle les spécialistes de l’histoire, de l’ethnologie, de la culture et de la littérature russes. 

Le champ d’investigation est large ; il pourra toucher les thèmes suivants : 
  • les notions mêmes de public/privé aux différentes périodes 
  • l’individu et les mouvements sociaux de son temps 
  • la vie quotidienne, la vie privée des hommes et des femmes à l’époque envisagée 
  • le rôle de l’éducation et du travail dans la vie privée et publique 
  • le mariage, la famille et leur évolution 
  • les représentations culturelles de la vie privée/ vie publique 
  • la construction des identités de genre et son évolution 
  • la réalisation de soi pour les femmes et les hommes sur le marché du travail 
  • « la question féminine » : points de vue masculins et féminins 
Les propositions d’interventions devront nous parvenir d’ici le 15 Mai 2013 (titre, résumé sur une page maximum!) . Elles seront à envoyer aux responsables scientifiques : 
http://institut-est-ouest.ens-lyon.fr/

vendredi 10 mai 2013

Anne Nivat chez Mollat



Mardi 14 mai 
18h
Salons Albert Mollat
Librairie Mollat, 3e étage
11 rue Vital-Carles, 

Anne Nivat est grand reporter et écrivain, spécialiste de la Russie où elle a séjourné plus de dix ans. Elle vient présenter son dernier livre La république juive de Staline, publié chez Fayard.
L'ouvrage est candidat au prix Albert-Londres. Voir la notice:
http://www.prixalbertlondres.org/Actualites/ArticleId/2512/La-Republique-juive-de-Staline.aspx

jeudi 9 mai 2013

Rectificatif: Proposition de stage: russe et surf au Maroc



La société Dynamic loisirs propose un stage en entreprise à un stagiaire parlant russe et français ou anglais, qui désire s'orienter vers le tourisme.
La société, qui est installée au Maroc (Agadir), est une petite entreprise familiale, ses membres sont tous issus de l'hôtellerie; elle exploite une école de surf et un surf camp et souhaite développer sa clientèle russe.
Le site est déjà traduit http://www.dynamicloisirs.com/
Conditions du stage:
  • durée maximale: trois mois
  • logement et repas pris en charge
Pour plus d'information, contacter Philippe Salerno
téléphone : 00 212 661 244 777

L'annonce paraît sous la responsabilité de l'annonceur. Le Blog des études slaves ne peut être tenu pour responsable des informations communiquées. 

vendredi 3 mai 2013

"Vladimir Nabokov et la France": colloque international, journée avec la Bpi au centre Pompidou, soirées, exposition...



30 mai-1er juin
Paris
Société française Vladimir Nabokov

Vous en trouverez la présentation et le programme ci-dessous, ainsi qu'une page consacrée aux événements en marge du colloque :

Vous pouvez aussi prendre connaissance d'un dossier réalisé par la Bpi, en préambule à la journée du 1er juin que nous co-organisons avec elle :

Le colloque entend surtout mettre en lumière la nature des liens existant entre la culture française et l’œuvre de l’écrivain, et pour la première fois, en quelque sorte, permettre à son œuvre de «retrouver» Paris. Les liens entre l’écrivain et la France sont à double sens, puisque Nabokov, on le sait, a puisé une large partie de son inspiration dans la philosophie, la peinture, le cinéma et la littérature de notre pays ; à l’inverse, Nabokov a influencé ou interpellé de nombreux intellectuels et artistes français, dont Sartre, Lacan, Robbe-Grillet, Gainsbourg, pour n’en citer que quelques uns. A travers des échanges qui mêleront chercheurs français et étrangers, ce colloque permettra aux spécialistes, comme aux non-spécialistes, de mesurer ensemble le(s) sens et l’intensité de ces flux interculturels. 

Cette manifestation sera ponctuée d'événements divers :

  • colloque international, 
  • soirée-performance, 
  • exposition, 
  • projection d'un film et débat sur la question de l'enseignement de Nabokov aux jeunes, 
  • journée co-organisée avec la Bibliothèque publique d'information, 
  • lecture de "Mademoiselle O" par Denis Podalydès
  • table ronde avec des écrivains français contemporains, 
  • promenade parisienne sur les traces de Nabokov. 

L'ambition de cette manifestation est de conjuguer une très haute qualité scientifique en partenariat avec l'Université de la Sorbonne-Paris IV et l'École Normale Supérieure de la rue d'Ulm et une ouverture vers un public plus large que nous invitons à nous rejoindre au Centre Pompidou.

Renseignements:
Agnès Edel-Roy, vice-présidente des "Chercheurs Enchantés : Société française Vladimir Nabokov"
agnes.edelroy[at]vladimir-nabokov.orghttp://www.vladimir-nabokov.org/agnes-edel-roy
http://www.vladimir-nabokov.org/

Pour suivre les activités de l'association:
https://www.facebook.com/NabokovEtLaFrance


Rappel: nouvelle séance du ciné-club de l'Association slave




Mardi 7 mai
19h15-22h
Athénée Municipal de Bordeaux 
Place Saint Christoly 
Bordeaux

Célébration de la Fête de la Victoire de 1945: 
Le destin d'un homme de Serguei Bondartchouk (URSS, 1959)

précédé d'une intervention de Pascale Melani,
professeur à l'université de Bordeaux 3

Résumé: Adapté du roman éponyme de Mikhaïl Cholokhov, prix Nobel de littérature, le film raconte l'histoire tragique d'un homme qui a connu le front, les camps de concentration et, ayant perdu toute sa famille pendant la guerre, se retrouve seul de retour dans son village. Cette œuvre, qui rompt avec le triomphalisme de la plupart des films de guerre soviétique, est caractéristique de la période du "Dégel".