mardi 30 août 2011

Appel à contributions: La Guerre froide et le Cinéma

Journée d'études
27 janvier 2012
Université de Paris 8

Date limite: 19 septembre 2011

Une dimension essentielle de la Guerre froide se situait dans le domaine des idées et de la culture. Le cinéma en a été notamment l'un des principaux champs de bataille. Nombreux furent les films hollywoodiens qui présentaient les "idéaux américains", aussi bien au
public des Etats-Unis qu'au reste du monde, tandis que l'Union soviétique se souciait de mettre en valeur les vertus du communisme, plus particulièrement à ses citoyens et aux peuples sous domination russe. Bien que moins étudiés, les cinemas d'autres pays exprimaient également leurs valeurs et leurs positions.

L'important est la manière par laquelle les différents cinemas de la Guerre froide ont reflété les angoisses et les tensions de la période. Susan Sontag a évoqué "l'imaginaire du désastre" et a commencé à explorer les films américains de science fiction des années cinquante et a montré comment ceux-ci exprimaient les inquiétudes générales sur les armements atomiques. D'autres chercheurs ont poursuivi dans cette voie, tout en élargissant leurs investigations à d'autres genres cinématographies ou à d'autres périodes. Mais le champ à couvrir reste vaste.

La journée d'études se propose d'examiner la Guerre froide et le cinéma sous différents aspects et dans différents pays ( de l'Ouest et de l'Est). Toutes les propositions sont les bienvenues, qu'elles abordent un sujet théorique (par exemple: les films de fiction sont-ils susceptibles d'éclairer des évènements historiques?) ou bien qu'elles exposent une étude de cas (cinématographie nationale, personnalité, film, genre).

Le groupe de recherche FRONTS (Frontières et relations internationales des pays anglophones, axe de EA 1569, Transferts critiques et dynamique des savoirs) de l'Université de Paris 8, organise cette journée d'études, le 27 janvier 2012, en collaboration avec la revue CinémAction.

Chaque contribution orale ne doit pas dépasser 20 minutes et la version écrite, en français, doit comporter 20 000 signes (environ 3250 mots), en vue d'une publication ultérieure.
Les propositions (300 à 500 mots) sont à envoyer, d'ici le 19 septembre 2011, à Cyril Buffet (cy.buffet@gmail.com), à Beatrice Heuser (d.b.g.heuser@reading.ac.uk) ou bien à Lori Maguire (lori.maguire@univ-paris8.fr).