lundi 25 février 2013

Stage linguistique à Kharkov pour les étudiants de russe de Bordeaux 3


"C’était il y a six mois, et pourtant chacun de nous retrouve encore, éparpillées dans les sacs et les poches, quelques grivnas égarés. Souvenirs déjà lointains de la monnaie qui fut la nôtre pendant nos trois semaines de stage à Kharkov, en Ukraine...

Les étudiants de Bordeaux 3 à Kharkov
"Nous ? Quatre étudiants en première année de Licence de Russe, avides de voyager et désireux de parfaire notre maîtrise de la langue. C’était une première ukrainienne pour nous, presque une aventure. Certes, nous fûmes heureux d’être ensemble pour arriver à destination, c’était rassurant. Mais aussi d’être logés tous ensemble en résidence universitaire dans le centre-ville, c’était amusant. Ou encore de nous rendre chaque matin au département de langues de Polytechnique de Kharkov pour apprendre le russe, c’était gratifiant. 
"Le défi a été relevé : malgré la brièveté du séjour, nous avons progressé en langue. Il faut dire que nos professeurs exclusivement russophones, Marina et Lioubov, étaient très pédagogiques et extrêmement attentionnées. Dans ces conditions, la théorie grammaticale, les exercices d’application et autres jeux de rôles ou simulations diverses ne pouvaient que rimer avec réussite.


"Bien évidemment, tout ne se résume pas aux cours ! D’une part, la ville de Kharkov est immense, d’autre part, le coût de la vie y est peu élevé, enfin, nous étions extrêmement bien situés dans la ville, à côté de la station de métro Pushkinskaïa. Ainsi nous avons pu aller à l’opéra, visiter des musées, déambuler dans les marchés, manger régulièrement dans des restaurants plus ou moins traditionnels ou flâner dans les cafés et les bars avec notre budget estudiantin. Excellente occasion, par ailleurs, pour rencontrer la population locale, qui, mises à part les traditionnelles exceptions qui confirment la règle, est globalement très affable et ouverte. Grâce à la dévotion de nos enseignants, nous avons aussi fait des excursions en dehors de la ville : visite d’usine, et des villes de Mirgorod (ville natale de Gogol) et de Poltava.


"Nous sommes rentrés ravis de notre voyage, de ce grand bol d’air juste avant la rentrée universitaire qui a été d’autant plus facile à affronter. Trois semaines très denses donc, difficiles à résumer en quelques lignes. Mais dans ce type d’expérience, ne parler que de l’aspect linguistique serait restrictif. En réalité, le bienfait est en trois dimensions : progresser en langue, découvrir un pays et une culture, et tisser des liens. Il paraît que les voyages forment la jeunesse. En tous cas, celui-ci a embelli la nôtre. "


Petit descriptif du stage (été 2012) 

Organisation générale : 

  • Durée du stage: trois semaines 
  • Lieu du stage: département de russe langue étrangère (faculté qui fait partie de Polytechnique de Kharkov) 
  • Enseignants: deux professeurs de la faculté de langue russophones/anglophones 

Organisation des cours :

Chaque jour de la semaine, environ quatre heures de cours le matin (9h-13h) selon l'emploi du temps suivant:

  1. Deux heures de grammaire (manuel fournis. Le niveau est adapté aux participants, et se module à la carte et selon les besoins de chacun). 
  2. Pause (trente minutes) 
  3. Deux heures de textes (travail sur des textes russe de source variée), étiquette (culture et codes russes, formules de politesse inévitables selon les situations…), oral (dialogues, lectures, simulations d’entretien…) 
L’après-midi, sont proposées de nombreuses activités (visite(s) de la ville, excursions dans les environ de Kharkov pour découvrir la culture ukrainienne et quelques lieux historiques, ballet, théâtre, visite(s) d’usine(s), de musée(s)…) 
Week-ends libres. Cependant les professeurs sont très dévoués et sont toujours disposés à aider pour la suggestion ou l’organisation d’activités supplémentaires. 

Autour du stage:

  • Pas besoin de visa pour se rendre en Ukraine!
  • Le transport: l'aller-retour Bordeaux-Kharkov coûte moins de 400 €
  • Le logement: en résidence universitaire, à cinq minutes d’une station de métro dans le centre ville (proche de commerces, bars, tabacs, cybercafés…).
  • Le coût de la vie: il est très bas en Ukraine (ballet = 3,5€, taxi = 10€, métro = 0,50€, bière = 1€, plat au restaurant: moins de 5 euros.
  • "Les Ukrainiens, s’ils sont parfois fermés et froids, sont la plupart du temps extrêmement attentionnés, ouverts, joviaux et enthousiastes." 
  • "Les clichés quant à la sécurité en Ukraine sont nombreux. En réalité, pas de rafles anti-Français, d’enlèvements ou de vols à l’arrachée. Il faut juste, en toute logique, respecter des règles de prudence élémentaire à l’extérieur, comme ne pas se déplacer avec une trop grosse somme d’argent sur soi, et se méfier de la police locale."


"Ceci est un résumé très bref du séjour que nous avons effectué à quatre l’été 2012. Il n’est dans l’absolu pas impossible que les séjours à venir subissent des modifications éventuelles (logement en famille plutôt qu’en résidence universitaire par exemple…). Tous autant que nous sommes, nous recommandons fortement ce stage. Sur le plan linguistique mais aussi sur le plan personnel, il a été pour nous une belle expérience accessible et formatrice."

Henriette de C. (avec Corentin H., Alice G. et Alexis P.)

Vous êtes intéressés par ce stage? Contactez la responsable de la destination, Florence Corrado, à l'adresse suivante: Florence.Corrado@u-bordeaux3.fr